Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets < 2000 → Projet national d’infrastructures rurales (Sénégal)

1999

Projet national d’infrastructures rurales (Sénégal)

Sénégal

Projet national d’infrastructures rurales (Sénégal)

Pays : Sénégal

Durée : 1999 - 2003

Institution initiatrice : Banque mondiale/Association internationale de développement (IDA)

Emprunteur : République du Sénégal

Organisme d’exécution : Ministère de l’agriculture

Zone d’intervention et Groupes cibles

Le projet portera sur 90 communautés rurales sélectionnées dans les neuf régions rurales du Sénégal. Il aura pour cible les populations rurales des zones les plus démunies où les infrastructures de base sont les plus rares. La liste des infrastructures pouvant être sélectionnées comprend les installations de santé, d’éducation et d’assainissement, l’approvisionnement en eau potable et les pistes de desserte. Le projet s’adressera à tous les groupes ruraux, mais en particulier aux femmes et aux enfants. Les processus participatifs servant à recenser les besoins, à définir les priorités, à prendre les décisions et à assurer la gestion garantiront la représentation effective des groupes cibles du FIDA, à savoir les groupes traditionnellement marginaux et vulnérables, afin de pouvoir mieux répondre à leurs besoins. Ces processus feront également en sorte que les élites locales n’aient pas le monopole des avantages du projet. La pleine et effective participation de ces groupes sera un critère auquel devront satisfaire les communautés rurales (CR) pour bénéficier d’un financement au titre du PNIR, et fera l’objet d’un suivi étroit. Elle constituera également l’un des déclencheurs qui permettra de passer à la deuxième phase du Prêt-programme évolutif de la Banque mondiale et sera un facteur crucial permettant de décider s’il est opportun pour le FIDA de financer éventuellement une deuxième phase

Objectifs

Le programme a pour objectif global de promouvoir le développement rural décentralisé et de renforcer la gouvernance locale. À terme, il envisage que les communautés rurales et les collectivités locales qui les représentent planifieront et administreront leurs programmes de développement, et qu’elles mobiliseront les ressources nécessaires grâce aux transferts budgétaires accrus et aux recettes perçues au niveau local. Plus précisément, les objectifs du projet sont les suivants : a) améliorer le cadre réglementaire, institutionnel et fiscal au profit du développement rural décentralisé ; b) mettre en place des mécanismes participatifs de financement et d’exécution des programmes d’investissement communautaire en milieu rural ; et c) améliorer l’accès des communautés rurales les plus pauvres aux infrastructures économiques et sociales de base

Partenaire (s)  : World Bank : International Development Association :

Informations financières
Coût total du projet : US$ 42.9 million
Montant du financement FIDA : US$ 7.5 million
World Bank : International Development Association : US$ 28.5 million
Contribution de l’emprunteur : 4,3 millions de USD
Contribution des bénéficiaires : 2,5 millions de USD

Lien vers le site IFAD

President’s report

Page publiée le 17 juillet 2016