Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Niger → Renforcement des cultures maraîchères et éducation à l’agroécologie à Abalama (Niger)

2015

Renforcement des cultures maraîchères et éducation à l’agroécologie à Abalama (Niger)

Niger

Titre : Renforcement des cultures maraîchères et éducation à l’agroécologie à Abalama (Niger)

Pays d’action : Niger

Date : 2015/2016

Domaine d’intervention : Agriculture

Informations sur le projet
Le projet de création d’un jardin pédagogique dans le village d’Abalama est un projet pilote dans cette zone d’élevage particulièrement aride.
Le village d’Abalama est administrativement rattaché à la commune rurale d’Aberdissinat qui est située au Sud d’Agadez. La population, plus d’une centaine de famille souffre de carences alimentaires et de malnutrition. . L’élevage est la principale ressource de cette zone. Malgré l’abondance de la nappe phréatique et d’un forage, on note l’absence d’activités productrices végétales, d’où le projet pilote de création d’un jardin potager pédagogique.
L’objectif est de former et de sensibiliser à l’agro-écologie les écoliers, de lutter contre la malnutrition, d’améliorer la qualité de vie des villageois et des nomades des campements avoisinants et de sensibiliser la population aux problèmes environnementaux. L’essentiel de l’action vise donc la diffusion de l’agro-écologie (approche intégrée entre l’élevage, l’agriculture et l’environnement). En outre, le projet permettra de lutter contre l’exode rural notamment par la création d’activités génératrices de revenus
La première phase comprenant l’étude de faisabilité du jardin, la clôture métallique du terrain et la culture d’une partie de la parcelle s’est déroulée avec succès. Ce sont diverses cultures de légumes qui ont été testées et divers plants d’arbres mis en pépinière. Par la création de ce jardin, le village d’Abalama participe à l’effort de lutte contre les crises alimentaires que connait le pays depuis des décennies et à l’amendement des terres arides pour lutter contre la désertification. La récolte a permis d’améliorer l’alimentation des écoliers par l’apport de vitamines et de micronutriements indispensables à la croissance, l’excédent de la production a été vendu au profit de l’équipement de l’établissement.
Encouragés par les résultats obtenus, les écoliers et les villageois sollicitent l’association Takolt n’Akarras pour poursuivre et renforcer le projet de cultures maraîchères et de plantation d’arbres. Cette deuxième phase permettra l’exploitation de toute la parcelle et le renforcement du projet existant. La démarche consisterait à accroître les cultures maraîchères, à planter des arbres fruitiers et des espèces d’arbres endémiques, de créer des bassins et un puits pour l’irrigation, de construire des diguettes pour la protection du jardin et un magasin pour stocker les légumes et les semences.

Financement du projet : 9 300€ collectés sur 12 000€ – information du site au 25/05/2016

Présentation : Agence Micro Projets

Page publiée le 26 mai 2016, mise à jour le 11 avril 2018