Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2007 → Adduction d’eau potable et irrigation dans la vallée de l’Ourika (Maroc)

2007

Adduction d’eau potable et irrigation dans la vallée de l’Ourika (Maroc)

Maroc

Titre : Adduction d’eau potable et irrigation dans la vallée de l’Ourika (Maroc)

Pays : Maroc

Localisation : Maroc, Haut-Atlas, Ourika

Calendrier prévisionnel : date de validation HSF (année CESP) : 2007 - durée prévue du projet : 2 ans

Domaine d’action : adduction d’eau potable

Contexte
La haute vallée de l’Ourika se situe dans une zone d’extrême pauvreté. Les 4 villages se situent de 4 à 8 h de mule de Setti Fatma. Ils n’ont pas d’électricité (travaux d’électrification commencés à l’été 2008). Les besoins en termes d’adduction d’eau potable et d’amélioration des systèmes d’irrigation sont des besoins prioritaires pour développer le village.

Descriptif
Alimentation en eau de 2 villages dans une première tranche, en été, par des captages de sources pérennes. Le surplus capté servira pour l’irrigation. Dans le village de Chiker, la rénovation du captage existant, du réseau et du réservoir, sont à faire ainsi que le captage d’une autre source située à 750 m du village. Une borne fontaine supplémentaire doit être installée pour alimenter l’école ainsi qu’un abreuvoir. Dans le village de Izzouggaghène, le captage d’une source située à 2 150 m d’altitude et se trouvant à 1 200 m du village, sera réalisé. Une conduite sera aménagée jusqu’au réservoir (traversée aérienne de l’Ourika). Un bassin pour l’irrigation alimenté par le trop plein sera réalisé. Les villages de Timguist et Anemiter seront équipés d’adductions d’eau dans une deuxième tranche de travaux prévu en 2010/2011.

Objectifs
*Permettre aux habitants de rester au village et améliorer leurs conditions de vie. * Améliorer la scolarisation des jeunes filles et les possibilités d’artisanat réalisé par les femmes par l’allègement de la corvée d’eau.

Partenaire local : Communautés villageoises Abdelmalek et Maarouf : professeur à la faculté des sciences de Marrakech.

Financement : Syndicat des eaux de la Région Grenobloise (SIERG), commune de Mison (04), Aix en Provence, Atalante, Agence de l’EAU RMC

Budget total : 55 300 €

Présentation : HSF

Page publiée le 19 juin 2016, mise à jour le 10 juin 2019