Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets < 2000 → APPUI A LA MISE EN OEUVRE PILOTE DE L’UNITÉ DE LA CONSERVATION D’ARLY (BURKINA FASO)

1996

APPUI A LA MISE EN OEUVRE PILOTE DE L’UNITÉ DE LA CONSERVATION D’ARLY (BURKINA FASO)

Burkina Faso

Fonds Français pour l’environnement Mondial (FFEM)

Titre : APPUI A LA MISE EN OEUVRE PILOTE DE L’UNITÉ DE LA CONSERVATION D’ARLY (BURKINA FASO)

Pays de réalisation : Burkina Faso

Date d’octroi du financement : 15/04/1996 pour 3ans
Projet  : CBF1099

Présentation
Le projet a pour but de favoriser la prise en compte de la biodiversité dans la politique de développement local et d’aménagement du territoire de la Province de la Tapoa, à l’est du Burkina Faso, en appuyant la mise en œuvre pilote de l’unité de conservation d’Arly.
Le volet soutenu par le FFEM s’inscrit dans un projet plus vaste financé par l’AFD qui concerne l’ensemble de la province de la Tapoa et dont la finalité est l’amélioration des revenus et des conditions de vie des populations rurales, sur des bases écologiquement durables et socialement reproductibles. Il favorise l’investissement local en matière de mise en valeur des ressources naturelles, mais aussi d’amélioration des équipements collectifs, en mettant à la disposition des populations des sources de financement adaptées (subventions et crédits), ainsi qu’un dispositif de conseillers.
La démarche adoptée pour le volet biodiversité conduit à modifier les rôles et les implications des diffé r e n t s acteurs nationaux et locaux. Il s’agit, en particulier, de passer à une mise en gestion autonome des principales unités écologiques riches en biodiversité, en assurant une complémentarité et une synergie entre les diffé r e n t s espaces présentant des usages et des statuts différents. La zone d’Arly comprend : • le "Parc National d’Arly" (Réserves totales de faune d’Arly et de la Madjoari) ; • les Réserves Partielles de faune d’Arly et de Koakrana ; • les zones de chasse sportive de Pagou et Tandougou et les zones villageoises de chasse. Plusieurs produits de valorisation durable de la biodiversité y sont développés : pêche sportive, pêche villageoise, chasse safari, chasse villageoise et vision.
Les différentes zones sont concédéee pour dix ans à des privés conformément aux décrets adoptés. Une licence d’exploitation conforme au produit qu’ils peuvent développer sur la zone leur est accordée annuellement. Un service décentralisé du Ministère de l’Environnement et de l’Eau, l’Unité de conservation d’Arly assure localement la surveillance et le contrôle du cahier des charges/plan de gestion.
Pour cette opération, deux modes de financement complémentaires ont été mis en place :un financement de l’AFD (pour un montant de 0,63 MEuros) dans le cadre du Projet d’appui au développement local dans la province de la Tapoa et un financement additionnel du FFEM (0,37MEuros)

Montant global du projet : 1 M EUR
Contribution FFEM : 378 378,46 €

Site FFEM

Page publiée le 11 juin 2016, mise à jour le 9 juillet 2018