Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2002 → Aide à la mise en place d’une structure de gestion communautaire de la ressource ligneuse dans la région de Mafa Kilda, Province du Nord, Cameroun

2002

Aide à la mise en place d’une structure de gestion communautaire de la ressource ligneuse dans la région de Mafa Kilda, Province du Nord, Cameroun

Montpellier : CIRAD-Forêt

Titre : Aide à la mise en place d’une structure de gestion communautaire de la ressource ligneuse dans la région de Mafa Kilda, Province du Nord, Cameroun

Auteur(s) : Bonnerat Amélie, Degueret Anne, De Miguel Sergio, Edjolo Arlette, Louvet Sébastien, Vionnet Fuasset Pierre, Peltier Régis, Njiti Clément Forkong, Ntoupka Mama, Daway Madi
Editeur : Montpellier : CIRAD-Forêt
Date de parution : 2002

Présentation
Le travail réalisé en février 2002 par un groupe d’étudiants et d’enseignants chercheurs de l’ENGREF et de l’IRAD fait suite à deux études réalisées en février 2000 et en février 2001 sur la même zone, à savoir les territoires de Mafa Kilda et des villages voisins. Les travaux de 2000 et 2001 ont produit différentes cartes, ainsi que des données sur la ressource et les prélèvements de bois pour chaque type d’usage. Ces derniers sont bien supérieurs à la production naturelle, et la surexploitation entraîne une forte décapitalisation qui risque d’anéantir en quelques années le capital ligneux encore existant, Par ailleurs, la zone ne présente plus de possibilité de défrichement, et de nombreux usagers se partagent la ressource. L’étude 2002 a comporté trois thèmes : 1) recueil de données complémentaires sur la production de biomasse ; 2) sélection de jeunes arbres sur les bandes anti-érosives ; 3) accompagnement d’une demande de création d’une forêt communautaire. L’élagage de dix karités dans les parcs arborés peuls a permis de compléter les données des années précédentes (biomasses ligneuse et feuillue, diamètre et hauteur) et d’établir un tarif de cubage pour cette essence en particulier. Dans cette zone, une partie de l’espace cultivé est cloisonné par des bandes anti-érosives où se développe la végétation naturelle herbacée et ligneuse. Celle-ci permet d’augmenter le capital ligneux dans les parcs arborés tout en ne gênant pas le labour tracté. Un essai de sélection avec un agriculteur d’essences utiles dans les bandes a été effectué. Mais elles peuvent aussi être enrichies par des plantations. Les espèces jugées les plus utiles par un agriculteur sont : Eucalyptus camaldulensis, Faidherbia albida, Acacia senegal, Combretum collinum, Vitellaria paradoxa. De nombreuses réunions ont été effectuées avec les autorités administratives et traditionnelles, les djaouros (chefs de villages) et leurs notables, et avec de jeunes adultes de chaque village. Les villageois de la zone ont ainsi été informés de l’existence de la Loi de 1994, et de la possibilité qui leur est donné d’obtenir une sécurisation foncière et un droit d’usage officiel sur les ressources de leur territoire. Ils ont exprimé de manière forte leur volonté de conduire à son terme le long processus conduisant à la gestion communautaire de la ressource arborée

Agritrop-CIRAD

Page publiée le 13 juillet 2016, mise à jour le 26 août 2018