Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Burkina Faso → Stratégies innovantes d’adaptation à la variabilité et au changement climatiques au Sahel : cas de l’irrigation de complément et de l’information climatique dans les exploitations agricoles du Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2016

Stratégies innovantes d’adaptation à la variabilité et au changement climatiques au Sahel : cas de l’irrigation de complément et de l’information climatique dans les exploitations agricoles du Burkina Faso

Zongo, Bétéo

Titre : Stratégies innovantes d’adaptation à la variabilité et au changement climatiques au Sahel : cas de l’irrigation de complément et de l’information climatique dans les exploitations agricoles du Burkina Faso

Innovative adaptation strategies to climate variability and change in the Sahel : Case of supplemental irrigation and climate information in agricultural farms of Burkina Faso

Auteur : Zongo, Bétéo

Université de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) Burkina Faso — Université de Liège (co – tutelle)

Grade : Docteur en Science et Technologie de l’Eau, de l’Energie et de l’Environnement de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) Liège 2016

Présentation
Dans les pays sahéliens, les agriculteurs, la communauté scientifique, les Etats et leurs partenaires sont à la recherche de nouvelles pratiques agricoles pour faire face aux conséquences des poches de sécheresse aggravées par les changements climatiques. Afin de contribuer à relever ce défi, cette étude s’est intéressée à la problématique de l’adoption des innovations agricoles dans les zones sahélienne et soudano-sahélienne du Burkina Faso. Parmi les innovations prometteuses, l’étude a exploré les possibilités de diffusion de la pratique de l’irrigation de complément à partir de bassins individuels (ICBI) et d’utilisation de l’information climatique (IC) dans les exploitations agricoles.
La démarche adoptée au cours de cette étude a consisté à collecter des données auprès d’un échantillon de ménages agricoles à travers les enquêtes et à conduire des expérimentations sur la pratique de l’ICBI et sur l’utilisation de l’IC en agriculture pluviale. Outre les statistiques descriptives usuelles et les analyses de variances, le modèle Logit multinomial a été utilisé pour analyser les déterminants de la diffusion des innovations agricoles. Les facteurs d’acceptabilité de l’ICBI dans les exploitations agricoles ont été déterminés à partir du modèle Logit binaire. La rentabilité économique de la pratique de l’ICBI a été évaluée. Le modèle de sélection d’Heckman associé à l’approche d’évaluation contingente a été employé pour analyser le consentement des ménages à utiliser l’IC. Des simulations ont été réalisées à partir d’un modèle bioéconomique afin de proposer des mesures techniques et politiques pour contribuer à faciliter l’adoption de ces innovations agricoles

Mots clés : Adoption des innovations ; Irrigation de complément ; Information climatique ; Poches de sécheresse ; Agriculture pluviale ; Besoin céréalier ; Modèle bioéconomique ; Modèle économétrique ; Burkina Faso — Innovation adoption ; Supplemental irrigation ; Climate information ; Rainfed agriculture ; Dry spells ; Cereal needs ; Bio-economic model ; Econometric model ; Burkina Faso

Résumé de la thèse (ORBI)

Version intégrale (5,56 Mb)

Page publiée le 20 septembre 2016, mise à jour le 3 juillet 2017