Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2011 → FCRSAI Gestion intégrée de l’eau et des nutriments pour la production durable des cultures vivrières au Sahel

Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) 2011

FCRSAI Gestion intégrée de l’eau et des nutriments pour la production durable des cultures vivrières au Sahel

Eau Nutriments Cultures Sahel

Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI)

Titre : FCRSAI Gestion intégrée de l’eau et des nutriments pour la production durable des cultures vivrières au Sahel

Pays /Région : Sahel (Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger)

Projet N° : 106516

Dates : début : 1 mars 2011 Durée : 42 mois

Présentation
Au Sahel, la sécheresse et la piètre fertilité des sols limitent grandement le rendement des cultures. En 2005 et 2010, ces deux facteurs ont conduit à des pénuries alimentaires au Niger. Pourtant, des technologies novatrices comme le microdosage des engrais associé à la récupération des eaux de pluie peuvent accroître l’humidité dans le sol et sa fertilité et ainsi augmenter le rendement des cultures. Le microdosage comporte l’ajout de petites quantités d’engrais au moment des semences ou peu de temps après la germination des graines. Bien que cette technologie puisse accroître les rendements dans une proportion pouvant atteindre 120 %, seulement 5 % des producteurs sahéliens l’utilisent. Ce faible taux d’adoption serait attribuable à l’incapacité des agriculteurs d’acheter des intrants, au peu de soutien sur le plan des politiques et à l’insuffisance des investissements dans les services agricoles, notamment en matière de vulgarisation. Appuyé par le Fonds canadien de recherche sur la sécurité alimentaire internationale (FCRSAI), créé conjointement par le CRDI et l’Agence canadienne de développement international (ACDI), ce projet vise à cerner des modalités de microcrédit convenant à la promotion du microdosage, à examiner les facteurs sociaux et politiques qui influent sur la sécurité alimentaire au Sahel et à évaluer les effets à long terme du microdosage et de la récupération des eaux de pluie sur le cycle des éléments nutritifs et de l’eau dans les monocultures et les cultures intercalaires au Sahel.

Chargé(e) de projet : BOUTOUT LY Institut d’économie rurale (Mali) ; Badiori OUATTARA Institut de l’environnement et de recherches agricoles (Burkina Faso) ; ABDOULAYE MOUHAMADOU Institut national de recherches agronomiques du Niger ; MOHAMED NASSER BACO Université de Parakou (Bénin)

Financement total : CAD$ 1,810,380

Présentation : IDRC/CRDI (Canada)

Page publiée le 5 octobre 2016, mise à jour le 13 novembre 2017