Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2012 → Les pertes après récolte en Afrique : examen analytique et synthèse (Tanzanie, Kenya, Malawi, Mozambique, Ghana et Bénin)

Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) 2012

Les pertes après récolte en Afrique : examen analytique et synthèse (Tanzanie, Kenya, Malawi, Mozambique, Ghana et Bénin)

Post-Récolte Afrique

Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI)

Titre : Les pertes après récolte en Afrique : examen analytique et synthèse (Tanzanie, Kenya, Malawi, Mozambique, Ghana et Bénin)

Pays /Région : Afrique (Tanzanie, Kenya, Malawi, Mozambique, Ghana et Bénin)

Projet N° : 106868

Dates : début : 2 février 2012 // butoir : 2 août 2013

Présentation
Partout en Afrique, les pertes après récolte le long de la chaîne alimentaire, de la ferme à la table, mettent en péril la sécurité alimentaire des agriculteurs dépourvus de ressources. La réduction des pertes après récolte peut aider à accroître la disponibilité, la qualité nutritionnelle et la salubrité des aliments, et à améliorer l’accès à la nourriture ainsi que les revenus des agriculteurs. Les données sur les pertes après récolte sont plutôt rares. Les estimations se fondent souvent sur des ensembles de données primaires qui remontent parfois à une trentaine d’années. Ce projet permettra de réaliser une synthèse et un examen critiques et exhaustifs de la nature, de l’ampleur, des coûts et de la valeur des actuelles pertes après récolte. Les chercheurs se pencheront sur divers groupes de produits de base le long de la chaîne de valeur en Afrique subsaharienne. Les chercheurs procéderont à une analyse comparative de diverses catégories de produits de base (céréales, grains, racines et tubercules, fruits et légumes, bétail et produits animaux), des chaînes de valeur et des divers contextes dans six pays africains : la Tanzanie, le Kenya, le Malawi, le Mozambique, le Ghana et le Bénin. Les résultats fourniront des outils, des pratiques exemplaires et des lignes directrices pour réaliser des évaluations plus précises des pertes après récolte. Ils orienteront aussi les efforts déployés par les chercheurs pour concevoir et réaliser un portefeuille de recherche-action appliquée afin de réduire les pertes alimentaires en Afrique subsaharienne.

Chargé(e) de projet : Hippolyte Affognon International Centre of Insect Physiology and Ecology

Financement total : CAD$ 350,000

Présentation : IDRC/CRDI (Canada)

Page publiée le 17 septembre 2016, mise à jour le 13 novembre 2017