Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Réduction des effets du changement climatique et d’amélioration des conditions de vie de la population de la commune de Boala (Burkina Faso)

2013

Réduction des effets du changement climatique et d’amélioration des conditions de vie de la population de la commune de Boala (Burkina Faso)

Burkina Faso

Programme Régional de Gestion Durable des Terres et d’adaptation aux changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Titre : Réduction des effets du changement climatique et d’amélioration des conditions de vie de la population de la commune de Boala (Burkina Faso)

Pays /Région : Burkina Faso

Localisation : Commune rurale de Boala, province du Namentenga, région Centre-Nord (Burkina Faso)

Durée : 24 mois (mai 2013 à avril 2015)

Présentation
Objectif : Le projet de Boala se focalise essentiellement sur : - La restauration des sols à travers des techniques de production agro-sylvo-pastorales en initiant des activités CES/DRS - L’introduction des bonnes pratiques de restauration des sols avec des plantations forestières à grande utilité alimentaire, contribuant à l’amélioration des revenus et du cadre de vie des ménages - Le renforcement des capacités communautaires d’adaptation aux risques climatiques dans 05 ménages de 05 villages - Le renforcement des capacités techniques et opérationnelles des CVD, des producteurs, des conseillers municipaux, des groupements féminins sur les thèmes « techniques de production de production de la fumure organique/compost ; technique de fabrications et d’utilisation des foyers améliorés ; en gestion durable des ressources naturelles, maîtrise d’ouvrage communale et techniques d’animation du développement local et la sauvegarde de l’environnement et sur les changements climatiques »
Activités : 150 ha de terres dégradées restaurées par la technique de cordons pierreux - 4 000 m de cordons pierreux végétés par semi direct avec des graines sauvages récoltées et l’andropogon gayanus, Acacia nilotica, Ziziphus mauritiana, Acacia senegal - 160 fosses fumières (soit 2,5 tonnes/ha/an de fumure organique) pour 1200 tonnes fumure organique produite - 50 ha de tapis herbacé réalisés dans 05 villages - 500 arbres plantés/village (soit 8 000 arbres au total) avec des essences forestières (Moringa, Néré, Karité, Khaya senegalensis, Acacia nilotica, Lanea microcarpa) - 100 foyers améliorés confectionnés et vulgarisés dans les 16 villages pour doter 40 femmes dolotières et 60 restauratrices et ménagères - 600 m de protection des berges du barrage de Boala (plantation d’un couvert végétal herbacé et ligneux) - 01 Bouli de Kankoaghin réhabilités et fonctionnel - 03 jardins botaniques créés - 01 périmètre polyvalent de 02 ha mis en place au profit des femmes (soit en aval du barrage ou du bouli réhabilité) - 05 bio-digesteurs réalisés pour 05 ménages dans 05 villages
Impacts : Augmentation du rendement d’environ 10 à 15% sur les superficies restaurées, soit 845kg/ha - 50 tonnes de produits maraîchers et 2 000 pieds de plants par an toutes espèces confondues sont aménagé au profit d’un groupement féminin de la commune. - Production d’électricité et autres dans les 05 ménages dans 05 villages - Changements de comportements positifs des hommes et des femmes dans le cadre de la gestion des ressources naturelles communautaires

Financements : Fond Français pour l’Environnement Mondial : 119242 € soit 78217625 CFA ; Collectivités territoriales : 2622.12 € soit 1720000 CFA ; Partenaires (SOS Sahel International Burkina Faso) : 5457.7 € soit 3580000 CFA ; Bénéficiaires : 5221.4 € soit 3425000 CFA

SysCartoPRGDT.

Page publiée le 10 août 2016, mise à jour le 8 mai 2018