Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Projet de restauration et de gestion des terres dégradées pour une amélioration des capacités d’adaptation aux changements climatiques de la production agro-sylvo-pastorale dans les communes d’Alléla et de Sabon Guida (Niger)

2013

Projet de restauration et de gestion des terres dégradées pour une amélioration des capacités d’adaptation aux changements climatiques de la production agro-sylvo-pastorale dans les communes d’Alléla et de Sabon Guida (Niger)

Niger

Programme Régional de Gestion Durable des Terres et d’adaptation aux changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Titre : Projet de restauration et de gestion des terres dégradées pour une amélioration des capacités d’adaptation aux changements climatiques de la production agro-sylvo-pastorale dans les communes d’Alléla et de Sabon Guida (Niger)

Pays /Région : Niger

Localisation : Commune de Alléla/ Département de Konni et commune rurale de Sabon Guida / commune du département de Madaoua–Région de Tahoua – NIGER

Durée : 24 mois (juin 2013 à mai 2015)

Présentation
* Objectif : Le présent projet veut contribuer à une gestion durable et adaptée aux changements climatiques des espaces agro-sylvo-pastoraux afin d’augmenter leur production et améliorer la sécurité alimentaire des populations concernées. En particulier, le projet développera une approche intercommunale sur la base de deux communes non mitoyennes et se focalisera suri) la restauration et la valorisation des terres dégradées dans une démarche concertée et ii) le renforcement des capacités des acteurs pour la maîtrise d’ouvrage locale du développement.
* Activités : 200 ha de terres dégradées traités avec des ouvrages CES/DRS - 200 ha re-végétalisés (plantations d’espèces ligneuses et ensemencement en graminées)
* Impacts : Renforcement des communes en maîtrise d’ouvrage locale et la gestion de ressources partagées - Promotion d’un cadre de concertation intercommunal fonctionnel sur la GRN - Augmentation de rendements des productions agro-sylvo-pastorales - Amélioration des revenus grâce au « cash for work »

Financements : Fond Français pour l’Environnement Mondial : 119759 € soit 78556754 CFA ; Collectivités territoriales : 16229 € soit 10645833 CFA ; Partenaires (Conseil Régional de la Picardie) : 10976 € soit 7200000 CFA ; Bénéficiaires : 1372 € soit 900000 CFA

SysCartoPRGDT.

Page publiée le 8 août 2016, mise à jour le 16 mai 2019