Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Projet d’appui à la restauration et la gestion durable des terres agro-pastorales de la commune de Goudoumaria (Tchad)

2013

Projet d’appui à la restauration et la gestion durable des terres agro-pastorales de la commune de Goudoumaria (Tchad)

Niger

Programme Régional de Gestion Durable des Terres et d’adaptation aux changements climatiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest

Titre : Projet d’appui à la restauration et la gestion durable des terres agro-pastorales de la commune de Goudoumaria (Tchad)

Pays /Région : Niger

Localisation : Commune de Goudoumaria - Région de DIFFA – Bassin du lac Tchad

Durée : 2013 (24 mois)

Présentation
Objectif : Projet d’appui à la restauration et la gestion durable des terres agro-pastorales de la commune de Goudoumaria a pour objectif global de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations de la commune rurale de Goudoumaria en particulier et de celles du bassin du lac Tchad en général, et spécifiquement : i) protéger les zones de production agro-pastorales à travers la fixation des dunes ; ii) renforcer les capacités des producteurs en techniques de fixation des dunes ; iii) développer des AGRs pour créer des emplois.
Activités : 400 ha de dunes de sables fixées - 400 ha de pâturage aménagés (ensemencement herbacée) - Création et équipement matériel de plénières villageois - Production et mise en terre de 200 000 plants - Construction de 4 bâtiments (monoblocs) à usages de banques de céréalières et d’aliments de bétail - Ravitaillement en céréales et aliments de bétail
Impacts : - Amélioration des conditions de vie et la résilience des 710 bénéficières direct du projet - Population conscients des problèmes environnementaux et responsables de leur propre développement - Amélioration de la productivité des terres et de la production agro-pastorale - La diversité biologique reconstituée et le microclimat rétablis dans la zone d’intervention - Sécurisation des moyens de production et consolidation de la cohésion sociale - Pérennisation des actions et acquis du projet - Freinage de l’action des vents par effet de brise-vent - la stabilisation de la surface des zones ensablées ; - la création de conditions favorables à la régénération naturelle des végétaux et à la plantation d’arbres sur les dunes ; - la protection des zones potentielles de menace

Financements : Union Européenne : 227904 € soit 149495000 CFA ; Bénéficiaires : 39759 € soit 26080000 CFA

SysCartoPRGDT.

Page publiée le 10 août 2016, mise à jour le 16 mai 2019