Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2001 → Vers une gestion de la demande sur une nappe en accès libre : exploration des interactions ressource-usages par les systèmes multi-agents. Application à la nappe de Kairouan, Tunisie centrale

Université de Montpellier II (2001)

Vers une gestion de la demande sur une nappe en accès libre : exploration des interactions ressource-usages par les systèmes multi-agents. Application à la nappe de Kairouan, Tunisie centrale

Feuillette, Sarah

Titre : Vers une gestion de la demande sur une nappe en accès libre : exploration des interactions ressource-usages par les systèmes multi-agents. Application à la nappe de Kairouan, Tunisie centrale

Auteur : Feuillette, Sarah

Université de soutenance : Université de Montpellier II

Grade : Doctorat : Structure et évolution terre et planètes 2001

Résumé
Pour enrayer la surexploitation des nappes en accès libre, une gestion de la demande en eau est de plus en plus préconisée. Jusqu’alors, la gestion des nappes a été étudiée par des modèles de fonctionnement du système physique, les usages étant modélisés simplement, sans tenir compte des comportements non marchands, des interactions locales entre usagers, et des investissements à long terme. Le présent travail, fondé sur le cas de la nappe de Kairouan, vise à tenir compte plus explicitement des comportements socio-économiques réels et à fournir un outil d’aide à la décision. Le modèle SINUSE repose ainsi sur l’hypothèse centrale d’importance des interactions locale sur la dynamique globale. Il représente des agents autonomes communiquant et agissant dans un environnement distribué et réactif. Après avoir permis de tester la validité de l’hypothèse centrale, les simulations sont consacrées à l’évaluation des impacts de certains outils techniques, économiques et réglementaires. Dans le contexte du modèle et parmi les scénarios testés, l’instauration d’un quota semble constituer la mesure la plus efficace pour limiter l’abaissement de la nappe et le coût social de l’intervention de gestion. Si les résultats des simulations doivent être interprétés avec prudence, SINUSE, en tant que formalisation conjointe des dynamiques sociales et physiques du système, peut déjà constituer une base commune stimulant les discussions entre chercheurs et acteurs sur la représentation du système et sur les effets de différentes interventions.

Mots clés  : Gestion des ressources en eau - Planification - Tunisie - Kairouan - Thèses - Informatique - Systèmes d’aide à la décision

Présentation SUDOC - ABES

Version intégrale

Page publiée le 4 février 2004, mise à jour le 15 mars 2019