Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2015 → Utilisation de données probantes pour consolider les systèmes de santé en Afrique et au Moyen-Orient

Centre de Recherches pour le développement International (CRDI) 2015

Utilisation de données probantes pour consolider les systèmes de santé en Afrique et au Moyen-Orient

Système santé

Titre : Utilisation de données probantes pour consolider les systèmes de santé en Afrique et au Moyen-Orient

Pays /Région : Liban, Ouganda, Zambie

Projet N° : 107498

Dates : début : 30 avril 2015 Durée : 36 mois

Présentation
Ce projet fournira des données probantes dans le but d’élargir l’utilisation des services d’intervention rapide, ce qui offre des stratégies prometteuses d’appui à la prise de décision. Ce type d’application des connaissances vise à satisfaire le besoin pressant de recherches concrètes visant à répondre à des questions précises émanant des décideurs au sein des gouvernements, des organisations de la société civile et des partenaires du développement.

La recherche pour éclairer les politiques : Les pays s’efforcent d’améliorer la santé en élaborant des systèmes de santé solides et complets qui prennent en compte les iniquités en matière de santé et réduisent les pratiques non efficientes. Afin d’atteindre cet objectif, les décideurs ont besoin de données probantes qui éclairent leurs décisions. Il est difficile de trouver, en temps opportun, des données probantes utilisables et pertinentes. Par exemple, les données sont souvent réparties dans plusieurs systèmes d’information et rapports de recherche, et sont souvent conservées dans des formats qui n’aident pas les décideurs à traiter les problèmes dans de brefs délais.

Une intervention rapide pour la prise de décision : Les approches d’intervention rapide permettent de relever ce défi. Ces services effectuent des examens systématiques des recherches publiées sur les thèmes relatifs aux questions spécifiques. Des services efficaces d’intervention rapide doivent pouvoir recevoir et clarifier les demandes des décideurs. Ils doivent également chercher, évaluer et synthétiser les meilleures données probantes disponibles. Des chercheurs ont mis à l’essai des approches d’intervention rapide au Burkina Faso, au Cameroun, en Ouganda et en Zambie. Ces services ont de bonnes chances d’être étendus à l’échelle nationale et reproduits dans d’autres pays.

Enseignements tirés et nouveaux services : En s’appuyant sur les projets pilotes, ce projet alimentera la mise en oeuvre sur une plus grande échelle des services d’intervention rapide dans les pays et les régions. Les équipes de recherche évalueront les quatre projets pilotes et mèneront des recherches dans le but de mieux comprendre la façon d’utiliser ces services de manière optimale. Elles évalueront également les façons de les décentraliser afin qu’ils passent de l’échelle nationale à celle des districts en Ouganda et en Zambie.
Le projet établira un nouveau service d’intervention rapide à l’Université de Beyrouth, au Liban. Ce service s’occupera des enjeux prioritaires du système de santé, en particulier dans le contexte d’une crise humanitaire. Ce projet arrive à point pour le Liban, qui tente de renforcer son système de soins de santé primaires afin de réagir aux priorités actuelles, telles que la crise émergente des réfugiés syriens.

L’accès en temps opportun à l’information : Ce projet renforcera les capacités institutionnelles et individuelles de mener et d’utiliser des examens systématiques et rapides, de sorte à soutenir les services d’intervention rapide. Il offrira également un accès en temps opportun aux données probantes de recherche pertinentes pour les décideurs, et fournira aux chefs de file mondiaux de l’Afrique et du Moyen-Orient des connaissances plus approfondies sur la manière d’instaurer et d’étendre des services d’intervention rapide en vue d’une prise de décision éclairée par des données probantes, dans le but d’améliorer les résultats sur la santé.

Chargé(e) de projet : Fadi EL-Jardali American University of Beirut ; Rhona Mijumbi Makerere University ; Lonia Mwape Magolo Zambia Forum for Health Research

Financement total : CAD$ 959,700

Présentation : IDRC/CRDI (Canada)

Page publiée le 4 septembre 2016, mise à jour le 13 octobre 2017