Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2016 → Application à grande échelle des innovations en gestion après récolte des légumineuses à graines en Afrique

Centre de Recherches pour le développement International (CRDI) 2016

Application à grande échelle des innovations en gestion après récolte des légumineuses à graines en Afrique

Gestion post récolte - Légumineuses

Titre : Application à grande échelle des innovations en gestion après récolte des légumineuses à graines en Afrique

Pays /Région : Mozambique, Burkina Faso, Afrique de l’Ouest

Projet N° : 108157

Dates : début : 16 mars 2016 // butoir : 16 mars 2019

Contexte
Une large portion de la population de l’Afrique subsaharienne souffre d’insécurité alimentaire constante, et 30 % des aliments produits sont gaspillés en raison des pertes après récolte. Ce projet aidera à remédier à la situation en étendant au Mozambique et au Burkina Faso l’utilisation de technologies d’après récolte et de pratiques de gestion novatrices des légumineuses à graines ayant fait l’objet d’essais pilotes.

Présentation
Le projet, mené par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), fera l’essai sur le terrain de modèles d’exécution en ce qui concerne le niébé et le soja : •meilleures batteuses (machines détachant la graine de la plante) ; •méthodes d’entreposage des récoltes, y compris les sacs à trois couches Purdue Improved Crop Storage (PICS) ; •autres pratiques de gestion après récolte, telles que des réseaux de fournisseurs agricoles, des fournisseurs de services intégrés, des coopératives et des petits agriculteurs commerciaux.
Les chercheurs détermineront la façon dont les technologies après récolte peuvent alléger la charge de travail des femmes et contribuer positivement à leur subsistance.
Le projet fera appel à des modèles d’affaires assurant une durabilité économique, environnementale et sociale à long terme. Il tirera également parti des partenariats entre les secteurs public et privé, les organisations de producteurs et d’autres acteurs sociaux.
À la fin de la période de 36 mois, le projet aura touché 7 000 petits exploitants agricoles. Soixante mille producteurs supplémentaires pourraient en profiter d’ici 2020. Il mobilisera 60 jeunes en tant que fournisseurs de services et il augmentera les revenus grâce à la création de liens entre les producteurs et les marchés. Ces innovations devraient faire passer les pertes après récolte des 30 % actuels à 10 % pour les deux cultures.
L’équipe de recherche mettra en commun les données et les leçons tirées des efforts à grande échelle de mise en œuvre sur le terrain, et proposera des modifications aux politiques et aux investissements

Chargé(e) de projet : Anne Mbaabu Alliance for a Green Revolution in Africa

Financement total : CAD$ 2,889,100

Présentation : IDRC/CRDI (Canada)

Page publiée le 6 septembre 2016, mise à jour le 12 octobre 2017