Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2004 → Analyse des facteurs de différenciation des systèmes de production à Cieneguillas, Puna, Argentine

Centre National d’Études Agronomiques des Régions Chaudes (CNEARC) 2004

Analyse des facteurs de différenciation des systèmes de production à Cieneguillas, Puna, Argentine

CHAMPURNEY Nicolas - GUILLAUD Nicolas

Titre : Analyse des facteurs de différenciation des systèmes de production à Cieneguillas, Puna, Argentine

Auteur : CHAMPURNEY Nicolas - GUILLAUD Nicolas

Etablissement de soutenance : Centre National d’Études Agronomiques des Régions Chaudes (CNEARC)

Diplôme : Mémoire ESAT 1 (Etudes Supérieures d’Agronomie Tropicale) 2004

Résumé
La puna argentine est une vaste zone d’altitude de la partie de l’altiplano du nord ouest argentin. Elle se caractérise par des plaines d’altitude entrecoupées de chaînes de montagnes. Les populations indiennes locales sont regroupées en communautés, Cieneguillas est l’une d’entre elles. L’altitude de la zone s’échelonne entre 3600m et 4500m, le climat y est rude : la température annuelle moyenne ne dépasse pas 10°C et il pleut rarement plus de 300mm d’eau par an. Des steppes qu’elle offre à perte de vue, l’élevage de lamas et de moutons en est l’unique valorisation.
Acopios de Comunidades Andinas, un regroupement de producteurs de plusieurs communautés, cherche à valoriser et structurer des circuits de commercialisation pour la fibre et la viande de lama. Notre étude diagnostic effectuée sur cinq mois a pour objectifs d’identifier la sensibilité des producteurs face aux nouvelles contraintes qu’ils subissent (sur le foncier et la main d’œuvre) pour comprendre les futurs enjeux de la communauté et envisager de possibles interventions d’Acopios de Comunidades Andinas.
A Cieneguillas les divisions des propriétés au cours des héritages successifs ont créé des disparités d’accès à la ressource foncière et l’élevage ne permet plus à tous les éleveurs de faire vivre leurs familles. Le travail dans le campo est difficile, les jeunes de la communauté préfèrent aller vivre en ville. Les facteurs de production terre et main d’œuvre deviennent progressivement limitants. L’intensification est limitée, la pluri activité se développe. Le lama, espèce adaptée à ce milieu, connaît un renouveau au sein de la communauté. La viande a d’excellentes caractéristiques nutritionnelles, la fibre peut être filée pour la production d’artisanat. Un troupeau de lamas demande beaucoup moins de temps de travail qu’un troupeau équivalent de moutons. Les éleveurs augmentent progressivement le nombre de lamas dans leur cheptel ce qui leur permet de pallier au manque de main d’œuvre.
Dans ce contexte, fédérer les producteurs comme le propose Acopios de Comunidades Andinas, permettrait de mieux insérer les productions de la puna dans les marchés locaux et à terme nationaux. De l’appui technique sur certains paramètres de gestion des pâturages serait envisageabl

Mots-clés : Puna, Lama, Mouton, Transhumance, Foncier, Système de production, Argentine

Catalogue des résumés des mémoires de stage des étudiants du CNEARC (2004)

Page publiée le 19 mai 2017