Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1999 → Etude agro-socio-économique du village de Foundo I. En vue d’analyser les activités des hommes et des femmes du village dans le cadre de la mise en place d’un Service Financier Décentralisé.

Centre National d’Études Agronomiques des Régions Chaudes (CNEARC) 1999

Etude agro-socio-économique du village de Foundo I. En vue d’analyser les activités des hommes et des femmes du village dans le cadre de la mise en place d’un Service Financier Décentralisé.

NDANGO GNALIKAWO Yvon-Jule

Titre : Etude agro-socio-économique du village de Foundo I. En vue d’analyser les activités des hommes et des femmes du village dans le cadre de la mise en place d’un Service Financier Décentralisé.

Auteur : NDANGO GNALIKAWO Yvon-Jule

Etablissement de soutenance : Centre National d’Études Agronomiques des Régions Chaudes (CNEARC)

Diplôme : Mémoire ESAT 1 (Etudes Supérieures d’Agronomie Tropicale) 1999

Résumé
La présente étude a été réalisée au nord de la Côte d’Ivoire dans le but d’aider la Fédération des Associations des Femmes d’Epargne et de Crédit (FAFEC) et l’Equipe d’Appui du Pader Nord (EAP) à identifier les activités économiques menées par les populations rurales d’une zone peu dense. L’étude a porté sur la connaissance des potentialités du milieu physique et humain en vue de comprendre les activités socio-économiques menées par la population. Elle a également cherché à identifier et analyser les activités menées par les différents types d’acteurs et leur appartenance. L’étude a eu lieu dans le village de Foundo I, qui compte 303 habitants. Une méthodologie combinant à la fois l’outil de diagnostic en milieu rural, les entretiens individuels et la démarche participative a été utilisée.
Les principaux résultats de cette étude sont les suivants : • le village Foundo I est homogène par son groupe ethnique, les Sénoufo Tagban ; • les unités de production sont des dalas ou familles élargies constituées de deux à trois niveaux de décisions ; • quinze dalas constituent le village ; • l’activité économique principale est l’agriculture : le coton constitue la source principale de revenu monétaire et deux systèmes de production cohabitent dans ce village. Parallèlement aux activités agricoles les hommes et les femmes exercent des activités de petits commerces.
L’analyse des contraintes des villageois lors de cette étude a conduit à la proposition de stratégies d’appui financier aux multiples projets identifiés auprès des exploitations enquêtées

Mots-clés : Nord de la Côte d’Ivoire, Sénoufo, association, épargne, crédit,

Catalogue des résumés des mémoires de stage des étudiants du CNEARC (1999)

Page publiée le 6 mai 2017