Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Sénégal → Biodiversité des champignons mycorhiziens arbusculaires d’Acacia seyal Del. et évaluation de leurs potentialités symbiotiques en milieu salé

Université Cheikh Anta Diop (UCAD) 2005

Biodiversité des champignons mycorhiziens arbusculaires d’Acacia seyal Del. et évaluation de leurs potentialités symbiotiques en milieu salé

MANGA, Anicet Georges Bruno

Titre : Biodiversité des champignons mycorhiziens arbusculaires d’Acacia seyal Del. et évaluation de leurs potentialités symbiotiques en milieu salé.

Auteur : MANGA, Anicet Georges Bruno

Université de soutenance : Université Cheikh Anta Diop (UCAD)

Grade : Doctorat 2005

Présentation

La salinité reste l’une des grandes causes de la dégradation des terres. Cette salinité touche au Sénégal les régions situées dans la basse et moyenne vallée du Fleuve Sénégal, du Sine Saloum et de la Casamance. D’où l’intérêt de mettre en place des projets de reboisement prenant en compte à la fois l’implantation d’arbres tolérants à la salinité et l’utilisation raisonnée du potentiel microbiologique des sols en particulier les champignons mycorhiziens arbusculaires qui pourraient favoriser une meilleure tolérance des plantes à la salinité. Des prélèvements de sol et de racines d’ A. seyal dans trois localités du Sénégal (Bambey, Ngane et Ndiafate) caractérisées par des niveaux de salinité variables ont montré la présence de structures typiques de champignons mycorhiziens arbusculaires (MA). Des cultures monosporales ont permis d’isoler et de caractériser huit espèces de champignons mycorhiziens arbusculaires tous aux Gloméromycètes. Par contre, aucune espèce appartenant aux Gigasporaceae et aux Scutellosporaceae n’a été retrouvée dans les échantillons des 3 localités après culture. La caractérisation mo léculaire a été faite d’abord par une étude comparative de la diversité dans les sols et dans les racines de A. seyal par la méthode nested PCR suivie du clonage et du séquençage des domaines D1 et D2 de la région 25S de l’ADN ribosomal. L’analyse des arbres phylogénétiques a permis de définir des groupes ribotypiques de champignons MA spécifiques à chaque localité. Différents essais en serre ont permis d’évalue r l’expression des potentialités symbiotiques des isolats mycorhiziens arbusculaires sur les para mètres de développement, de nutrition et de colonisation d’ A. seyal

Mots clés : Acacia seyal Del. Champignons mycorhiziens arbusculaires

Lien vers la version intégrale de la thèse (Bibliothèque numérique UCAD)

Page publiée le 26 octobre 2016