Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Sénégal → Les femmes dans la gestion décentralisée des ressources naturelles : l’exemple des groupements de promotion féminine de la réserve naturelle d’intérêt communautaire de Somone (Thiès)

Université Cheikh Anta Diop (UCAD) 2015

Les femmes dans la gestion décentralisée des ressources naturelles : l’exemple des groupements de promotion féminine de la réserve naturelle d’intérêt communautaire de Somone (Thiès)

SAMB, Coumba Dem

Titre : Les femmes dans la gestion décentralisée des ressources naturelles : l’exemple des groupements de promotion féminine de la réserve naturelle d’intérêt communautaire de Somone (Thiès)

Auteur : SAMB, Coumba Dem

Université de soutenance : Université Cheikh Anta Diop (UCAD)

Grade : Doctorat Sociologie de l’environnement et du développement durable 2015

Présentation
L’objet de cette contribution est de comprendre comment les femmes ont été impliquées dans la gestion de la Réserve naturelle d‟Intérêt communautaire de Somone (RNICS) et comment leur implication a entrainé une fragmentation de la population en identité de genre dans les villages.
L’étude est focalisée autour de trois grandes parties : La première partie est réservée au cadre théorique et méthodologique. Elle comporte deux chapitres : * Dans le premier chapitre, nous abordons le cadre théorique. Nous y exposons la revue critique de littérature, la problématique, les hypothèses, les objectifs de recherche, le cadre conceptuel et le modèle d’analyse utilisé. Dans le deuxième chapitre, nous présentons le cadre méthodologique. Il comporte la phase exploratoire (recherche documentaire, entretiens exploratoires), l’échantillonnage, l’histoire de la collecte, les outils de collecte des données, les techniques de traitement et d’analyse des données et les difficultés rencontrées lors de la recherche. La deuxième partie est réservée au cadre d’étude. Elle comporte deux chapitres : Le premier chapitre est réservé à la présentation du si te d’étude. Nous présentons le milieu biophysique (climat, pluviométrie, hydrologie, géologie, pédologie, relief, flore, faune) et le milieu socio-économique de notre site d’étude (situation démographique, historique du peuplement et de la structure foncière, rapports sociaux de genre, systèmes de production) ; Dans le deuxième chapitre, nous présentons la réserve et les groupements de promotion féminine. Nous donnons les limites administratives de la RNICS, l’histoire de la gestion traditionnelle, l’institutionnalisation de la gestion communautaire, le cadre législatif et réglementaire de la gestion, les organes de gestion (comité d’orientation, comité de gestion, groupement de promotion féminine), les objectifs et les réalisations de la réserve. La troisième partie est réservée aux résultats de recherche : Le premier chapitre est consacré à la dynamique des acteurs et les stratégies développées pour impliquer les femmes dans la gestion de la RNICS ; Le deuxième chapitre est destiné à l’analyse de la représentation des villageois dans les groupements de promotion féminine. Nous y étudierons la perception des acteurs sur la représentation, la redevabilité et la capacité des GPF à répondre aux besoins des populations locales au niveau écologique, économique et social Le troisième chapitre est affecté à l’étude des formes de fragmentation de la population en identités de genre dans les villages. Nous analysons la fragmentation intra -groupe, c’est - à- dire au sein des GPF et la fragmentation inter -groupe : entre hommes et femmes, entre femmes et jeunes . Dans la conclusion, nous tirons les grands enseignements de notre travail.

Mots clés : Femmes gestion décentralisée ressources naturelles groupements de promotion féminine

Version intégrale (Bibliothèque numérique UCAD)

Page publiée le 21 décembre 2016, mise à jour le 28 décembre 2017