Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Sénégal → Exposition des agricultures aux changement climatique dans les régions rurales du nord du Nigéria : effet de l’inclusion financière comme une stratégie d’adaptation

Université Cheikh Anta Diop (UCAD) 2016

Exposition des agricultures aux changement climatique dans les régions rurales du nord du Nigéria : effet de l’inclusion financière comme une stratégie d’adaptation

ABRAHAM, Terfa Williams

Titre : Exposition des agricultures aux changement climatique dans les régions rurales du nord du Nigéria : effet de l’inclusion financière comme une stratégie d’adaptation

Auteur : ABRAHAM, Terfa Williams

Université de soutenance : Université Cheikh Anta Diop (UCAD)

Grade : Doctorat Sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion 2016

Résumé
Plusieurs ménages ruraux au Nord du Nigéria sont des agriculteurs donc exposés aux aléas du changement climatique. Cette étude examine l’effet des stratégies d’inclusion financière (accès au crédit formel, assurance traditionnelle agricole et les associations d’épargne pour agriculteurs), comme une stratégie d’adaptation au changement climatique, sur la distribution du revenu des ménages agricoles ruraux au Nord du Nigéria. Les questionnaires sont administrés à 320 agriculteurs dans deux communautés rurales (Rijau et Fakai) . L’analyse descriptive montre que les ménages agricoles ruraux sont affectés par le changement climatique à travers l’augmentation de la température, la saison sèche prolongée, les inondations et la sécheresse/désertification. Ces facteurs conduisent à un revenu agricole faible. Malheureusement, 96% de ceux qui cherchent à accéder au financement pour limiter leur exposition à ces impacts sont incapables d’en bénéficier à cause de leur état d’exclusion financière. Afin d’identifier l’innovation financière appropriée, qui pourra permettre aux ménages ruraux de s’adapter, un modèle logistique ordonné a été utilisé. Les résultats montrent que l’accès aux services financiers, utilisant les institutions financières formelles et les associations d’épargne des agriculteurs, a un impact positif sur les agriculteurs vulnérables particulièrement les femmes. Les résultats issus des scénarios à l’exception du scénario de l’assurance traditionnelle agricole montrent que l’augmentation de l’accès au crédit aux agriculteurs à faible revenu, sera bénéfique aux agriculteurs qui se situent au-dessous des 20% de la distribution du revenu. Cette étude conclut que les réformes de la banque centrale du Nigéria nécessitant les institutions de micro-finance de rediriger leur produit/service vers les clients les plus nécessiteux, utilisant les arrangements de groupe pourraient : (1) améliorer l’accès au financement, (2) permettre aux agriculteurs de s’adapter au changement climatique, (3) conserver les activités champêtres dans les ménages ruraux, et (4) contribuer à l’actualisation de l’une des décisions prises lors de la 21ème conférence des parties de UNFCCC (COP 21), Section 55 Sous-section (b) paragraphe (ii) qui stipule le soutiens aux initiatives

Mots clés : Agriculteurs changements climatiques régions rurales Nigéria

Version intégrale (Bibliothèque numérique UCAD)

Page publiée le 14 décembre 2016, mise à jour le 27 décembre 2017