Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2013 → Caractérisation du biogaz produit à partir des substrats bovins et porcins dans la région du centre du Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2013

Caractérisation du biogaz produit à partir des substrats bovins et porcins dans la région du centre du Burkina Faso

ADEOSSI FACIA GIRAUDE FILDE

Titre : Caractérisation du biogaz produit à partir des substrats bovins et porcins dans la région du centre du Burkina Faso

Auteur : ADEOSSI FACIA GIRAUDE FILDE

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingéniérie de l’Eau et de l’Environnement 2013

Résumé
L’accès à l’énergie est un enjeu majeur de notre temps. Au Burkina Faso, le coût des énergies fossiles et la difficulté de desservir les régions enclavées ont engendré une consommation accrue du bois et une forte dégradation des forets. A l’heure où les énergies fossiles, la méthanisation est une opportunité de diversification des ressources énergétiques et de gestion durable de l’environnement dans les zones rurales. La caractérisation du biogaz au niveau de quatre digesteurs installés par le Programme National des Biodigesteurs du Burkina Faso (PNB-BF) et fonctionnant avec des substrats porcins et bovins a montré que 33,4% à 40% de la DCO et 10,5% à 16,7% des MVS sont dégradées. La composition du biogaz est de 54,5% de CH4 et de 36% de CO2 pour les substrats porcins et de 48,41% de CH4 et de 39,6% de CO2 pour les substrats bovins. Le volume moyen de biogaz produit varie de 0,55 m3/jour à 1,606 m3/jour en fonction des sites de biodigesteurs étudiés. Ces compositions et volumes dépendent des conditions de digestions. Sur le plan sanitaire l’abattement des coliformes fécaux varie de 2,04Ulog à 2,74Ulog et celui des streptocoques fécaux de 1,5Ulog et 3,4Ulog. Par ailleurs les digestats présentent une valeur fertilisante intéressante (611mg/l à 1112mg/l de NH4+ ; 267mg/l à 506,67 mg/l de PT ; 422,67 mg/l à 932 mg/l de PO43- et 0,81 mg/g à 1,4 mg/g K+) qu’il conviendrait d’évaluer à travers d’autres études

Version intégrale

Page publiée le 17 janvier 2017