Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Application du polymorphisme des marqueurs miucrosatellites pour l’étude de la diversité génétique des zébus du Niger

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2011

Application du polymorphisme des marqueurs miucrosatellites pour l’étude de la diversité génétique des zébus du Niger

Yaye, Abou Hassane

Titre : Application du polymorphisme des marqueurs miucrosatellites pour l’étude de la diversité génétique des zébus du Niger

Auteur : Yaye, Abou Hassane

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) 2011

Présentation
La variabilité génétique intra-race et inter-races des zébus du Niger et les relations génétiques qui existent entre elles sont appréciées à l’aide de douze marqueurs microsatellites pour génotyper 206 zébus du Niger (Azawak, Goudali, Djéli et Bororo) et 20 zébus Peuls du Burkina Faso.
Les résultats montrent une forte variabilité génétique dans les différentes populations se traduisant par une importante diversité alIélique au niveau des loci microsatellites (entre 6 allèles pour INRA063 et 18 allèles pour MM12) et une diversité génétique (Hs variant entre 0,72 l’Azawak de Toukounous à 0,78 pour Djéli). Un déficit en hétérozygotie a été observé dans les populations étudiées (FIS compris entre 0,03 chez les Azawak de Toukounous et 0,25 chez les zébus Djéli) indiquant un écart de l’équilibre de Hardy-Weinberg saufpour le zébu Azawak de Toukounous. Les valeurs de Fsr obtenues montrent qu’il y a une différenciation génétique faible à modérée entre les différentes populations de zébus étudiées (0,02 entre Djéli et Goudali à 0,12 entre le zébu Peul du Burkina Faso et Bororo d’une part et entre le zébu Peul du Burkina Faso et le zébu Azawak de Warkéré). Les résultats de Fsr sont corroborés par ceux des valeurs des distances génétiques obtenues entre les différentes populations. Les résultats de l’analyse factorielle des correspondances et ceux de la méthode Bayésienne de tructuration ont permis de classer les zébus du Niger en 3 clusters. Ces résultats préliminaires, ont permis de suivre la diversité génétique des populations de zébu du Niger.

Mots clés : Variabilité génétique - marqueurs microsatellites - zébus du Niger

Version intégrale

Page publiée le 15 décembre 2016