Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2014 → Caractérisation moléculaire des lignées en disjonction issues de croisement de dix variétés de riz de fort potentiel de rendement pour leurs composantes de rendement

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2014

Caractérisation moléculaire des lignées en disjonction issues de croisement de dix variétés de riz de fort potentiel de rendement pour leurs composantes de rendement

Dao, Karim

Titre : Caractérisation moléculaire des lignées en disjonction issues de croisement de dix variétés de riz de fort potentiel de rendement pour leurs composantes de rendement

Auteur : Dao, Karim

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Master en Production Végétale 2014

Présentation
La production mondiale en riz est face au défi de manque de terre, d’eau et de la faible utilisation des intrants. Une approche efficace de sélection permettra de répondre àce défi. En effet les composantes de rendement constituent les caractéristiques qui déterminent le rendement d’une variété. Ainsi, une lignée de riz tout comme les autres céréales est autant productive, performante, que son rendement potentiel est élevé. L’exploitation de ces composantes de rendement dans le processus de l’amélioration variétale, afm d’accroître leurs potentiels de rendement, se présente comme une alternative à entreprendre.
L’objectif global de cette étude à travers la caractérisation moléculaire, est de parvenir à mettre au point de nouveau paquet teclmologique visant àaccroitre le rendement potentiel des  !ariétés du riz. L’ensemble des lignées soumises à la présente étude sont de la génération F7, issues du croisement de dix variétés de riz de fort potentiel de rendement. L’ADN des tèuilles de ces lignées a été extrait suivant la méthode de CTAB et cet ADN a servi de support de travail. La sélection assistée par marqueurs (SAM) a utilisé des marqueurs de type SSR et Indel à savoir RGS2-SSR2, Gnla-SSR2-00, SCM2 3628-55-03 et GW5-1 Indel associés aux 4 composantes de rendement considérées à savoir le poids du grain (GW5), la taille du grain (GS3), le nombre de grains par panicule (Gnla) et la caractéristique de tige forte panicule lourde (SCM2/APO1). L’analyse des résultats a mis en évidence 4 lignées en disjonction à savoir V304, V285, V415 et V543 qui ont introgressé les 4 traits considérés.

Ces lignées ont les plus fortes performances en terme de nombre de traits acquis dans leur fonds génétiques. Nous avons enregistré en plus, à travers toutes les populations, deux groupes distincts de 14 lignées et 79 lignées en disjonction de performance non moindre. Celles-ci ont introgressé respectivement dans leurs fonds génétiques 3 et 2 traits des 4 traits ou composantes de rendements étudiés. L’arbre phylogénétique affiche pour ces lignées des distances génétiques plus ou moins similaire à celles du parent donneur. L’ensemble de ces lignées identifiées ont une prédisposition grâce aux traits introgressés à l’augmenter de leur rendement potentiel.

Mots clés : Riz, rendement potentiel, introgréssion, composante de rendement, marqueurs SSR, marqueur Indel, lignées en disjonction.

Version intégrale (Site Université)

Page publiée le 29 décembre 2016