Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2006 → AEP et sources d’énergie dans les communes rurales du Burkina Faso. Diagnostic des systèmes actuels et perspectives à partir d’étude de cas. (Village de Samorogouan)

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2006

AEP et sources d’énergie dans les communes rurales du Burkina Faso. Diagnostic des systèmes actuels et perspectives à partir d’étude de cas. (Village de Samorogouan)

DIABATE Mahi

Titre : AEP et sources d’énergie dans les communes rurales du Burkina Faso. Diagnostic des systèmes actuels et perspectives à partir d’étude de cas. (Village de Samorogouan)

Auteur : DIABATE Mahi

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 2006

Résumé
La présente étude concerne le diagnostic d’un de ces systèmes d’approvisionnement en eau potable réalisé dans le cadre du programme régional solaire phase 1, qu’avait bénéficié le village de Samorogouan dont la gestion connaît quelques difficultés. L’objectif du projet est de renforcer et pérenniser ce système d’approvisionnement en eau potable, d’étudier la faisabilité de son électrification et enfin analyser les conditions de réplication du système d’électrification de Banzon à Samorogouan.
Les potentialités villageoises pour l’entretien des ouvrages hydrauliques sont directement liées aux possibilités financières et revenus qui prévalent dans les régions et aux capacités de leurs groupements et associations. Le taux d’électrification rurale au Burkina Faso est faible et le choix des investissements est dicté par la rentabilité du projet. Ce qui fait que plus de 80 % de la population souffre du manque de ce bien dont certains développements sont inimaginables sinon impossibles sans son intervention. L’absence d’électricité en zones rurales se traduit en définitive par des ratios prix/performances très élevés. La problématique de la gestion des infrastructures hydrauliques en zones rurales se décline en adoptant une tarification appropriée des divers usages de l’eau qui tient compte à la fois des coûts de la ressource et des coûts environnementaux. Celle de l’électrification rurale invite à la réflexion globale de redéfinition par rapport à des objectifs macroéconomiques et des politiques énergétiques subséquentes.
Le diagnostic du système AEPS de Samorogouan montre que les objectifs de sa réalisation n’ont pas été atteints à cause d’une faible utilisation de l’ouvrage surtout en saison pluvieuse. En plus de cette sous-exploitation du système vient s’ajouter le vol des panneaux. Cependant à la lumière des résultats des enquêtes que nous avons menées au cours de cette étude, le renforcement du système s’avère nécessaire. Quant à l’électrification du village, les faisabilités technique et sociale ne posent aucun problème mais c’est la faisabilité économique qui dicte le choix. En effet, les analyses économiques que nous avons faites sur les variantes de projet ont montré qu’une simple subvention de l’investissement initial ne suffit pas pour que le projet soit viable.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 25 janvier 2017