Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1997 → Contribution à l’étude des besoins nutritifs du riz pluvial dans la zone Ouest du Burkina Faso

Université de Ouagadougou (1997)

Contribution à l’étude des besoins nutritifs du riz pluvial dans la zone Ouest du Burkina Faso

Tapsoba, Michel

Titre : Contribution à l’étude des besoins nutritifs du riz pluvial dans la zone Ouest du Burkina Faso

Auteur : Tapsoba, Michel

Université de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Ingénieur du Développement Rural 1997

Présentation
Le nombre restreint d’études sur la fertilisation en riziculture : pluviale et le coût élevé des intrants ont été des freins à une valorisation du riz pluvial au Burkina Faso. De ce fait une meilleure connaissance des besoins nutritionnels du riz pluvial el une proposition de formules économiques d’engrais ont fait l’objet d’étude à Farako-bà et à Houndé.
Les besoins nutritionnels du riz pluvial sont influencés par les conditions pedo-dimatiques des zones el du potentiel de fertilité de départ des sols Des méthodes de détermination des besoins en éléments nutritifs ont permis d’étudier les doses d’engrais pour la fertilisation du riz pluviaL La rentabilité économique de l’engrais sur le riz pluviaJ a été le critère fondamental utilisé dans celle étude. Ainsi. les doses économiquement rentables ont été déterminées en utilisant les engrais, les plus couramment vendus au Burkina.
Pour une fertilisation économique du riz pluvial les formules d’engrais suivantes ont été calculées. Sur le site de Farako-ba un apport de 140 kg/ha :NP’K au semis et 50 kg ha d’urée à l’initiation paniculaire.. ou un apport de 55 kg ha d’urée, 120 kg/ha de Burkmaphosphate au semis et 40 kg/ha d’urée à l’initiation paniculaire. Sur le site de Houndé. la fertilisation nécessiterait un apport de 140 kg/ha de PN’K el 30 Kg/ha d’urée au semis et 50 kg/ha d’urée à l’initiation paniculaire ou 75 kg/ha d’urée 120 kg/ba de Burkinaphosphate au semis et 50 kg/ha d’urée à l’initiation paniculaire. Un apport de 5 kg/ha d’oxyde de Zinc serait bénéfique pour compléter ces formules d’engrais

Mots clés : riz pluvial. engrais. azote-phosphore- potassium -zinc. formules économique, Burkina Faso.

Version intégrale

Page publiée le 11 avril 2017