Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2015 → Etude qualitative des eaux de forages manuels réalisés dans la zone périurbaine de la ville de N’Djamena

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2015

Etude qualitative des eaux de forages manuels réalisés dans la zone périurbaine de la ville de N’Djamena

ALLHABO Ahamat Alhabo

Titre : Etude qualitative des eaux de forages manuels réalisés dans la zone périurbaine de la ville de N’Djamena

Auteur : ALLHABO Ahamat Alhabo

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2015

Résumé

La ville de N’Djamena n’est pas totalement couverte par le réseau de distribution d’eau potable. Pour satisfaire les besoins en eau des populations des zones périurbaines il a été procédé à la réalisation des forages manuels. Ces ouvrages sont prisés pour leur coût et la disponibilité de la ressource et de la main d’œuvre. Pour une meilleure protection des consommateurs, une connaissance de la qualité des eaux de ces forages s’avèrent indispensable. Le présent travail vise donc à évaluer la qualité des eaux de forages manuels réalisés dans la zone périurbaine de la ville de N’Djamena. L’étude est faite sur tous les arrondissements qui n’ont pas accès au réseau de distribution de la Société Tchadienne d’ Eau. Au total 25 forages ont été ciblés pour leur forte fréquentation. L’échantillonnage et l’analyse ont été effectués selon le protocole du Laboratoire National des Eaux (LNE) du Tchad. Au total 16 paramètres physico-chimiques ont été déterminés, avec les outils analytiques du LNE et ont été comparés à la norme tchadienne de potabilité des eaux de consommation. 24 % des eaux analysées ont un pH inferieur à la norme ; 8 % ont une teneur en fer supérieure à la norme et 4 % renferment une concentration en ammonium supérieure à la norme. Par ailleurs, sur le plan microbiologique les résultats indiquent que la plupart des eaux sont fortement contaminées. 44 % des échantillons contiennent des E. coli et 84 % des entérocoques. Cette étude nous enseigne donc que la réalisation de ces ouvrages doit être confiée à des structures spécialisées. En sus un traitement de ces eaux est recommandé pour la protection des consommateurs.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 19 septembre 2016