Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2013 → Effet de la culture de Jatropha sur les propriétés biologiques des sols dans les exploitations agricoles de la zone Ouest du Burkina Faso

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2013

Effet de la culture de Jatropha sur les propriétés biologiques des sols dans les exploitations agricoles de la zone Ouest du Burkina Faso

Bayoulou, Soumana

Titre : Effet de la culture de Jatropha sur les propriétés biologiques des sols dans les exploitations agricoles de la zone Ouest du Burkina Faso

Auteur : Bayoulou, Soumana

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Master en Science du Sol 2013

Résumé
La zone ouest du Burkina Faso fait partie des zones pionnières de promotion de la culture du Jatropha au Burkina Faso. Cette zone qui a eu l’accompagnement de plusieurs programmes, abrite diverses plantations de Jatropha âgées de cinq ans et plus. Malgré cet engouement, la connaissance de l’impact de la culture du Jatropha sur les caractéristiques chimiques du sol demeure insuffisante. C’est pour combler ce déficit que la présente étude a été entreprise. Elle a pour objectif d’évaluer les caractéristiques chimiques des sols à différentes distances du houppier dans les plantations de Jatropha. Les travaux ont été conduits dans deux villages : Tin sur des sols ferrallitiques dans la province du Kénédougou et Torokoro sur des sols ferrugineux dans la province de la Comoé. Dans chaque village, trois parcelles de Jatropha de cinq ans ont été choisies au hasard pour la conduite des travaux. Les prélèvements de sol ont été effectués selon un dispositif en milieu paysan répété 3 fois. Chaque échantillon de sol est la résultante de 3 prises conformément aux distances de prélèvement à 0 m,lm et 2 m du houppier. Les paramètres chimiques analysés au laboratoire sont le pH, le carbone organique, l’azote total, le rapport C/N, le phosphore total et assimilable. Les teneurs des variables mesurées sont corrélées aux distances de prélèvement du sol afin d’apprécier l’effet du Jatropha sur les caractéristiques chimiques du sol. De manière statistique, les résultats révèlent que l’influence de la distance de prélèvement du sol par rapport au houppier n’est pas perceptible sur les paramètres chimiques en dehors du pH du sol dans les sites de Tin. Les teneurs des paramètres chimiques ont connu une baisse tendancielle au fur et à mesure que la distance de prélèvement s’écarte du houppier au niveau des deux villages hormis l’azote total et le phosphore assimilable sur les sites de Torokoro, dont les teneurs étaient plus faibles sous le houppier que dans le sol hors houppier. Les résultats obtenus ne permettent pas de conclure de manière évidente, l’amélioration des paramètres chimiques du sol sous le Jatropha. Néanmoins l’étude mérite d’être approfondie afin de contribuer à la connaissance scientifique sur l’impact de la culture du Jatropha sur les sols au Burkina Faso.

Mots clés : Jatropha, caractéristiques chimiques des sols, sol ferrallitique, sol ferrugineux, zone ouest du Burkina Faso.

Version intégrale

Page publiée le 21 décembre 2016