Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2010 → Compétition entre périmètres irrigues partageant la même ressource en eau : cas de Mogtédo et Talembika

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2010

Compétition entre périmètres irrigues partageant la même ressource en eau : cas de Mogtédo et Talembika

NDANGA KOUALI Gaël

Titre : Compétition entre périmètres irrigues partageant la même ressource en eau : cas de Mogtédo et Talembika

Auteur : NDANGA KOUALI Gaël

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 2010

Résumé
Le management de l’irrigation autour des barrages du Burkina Faso connait de nombreuses contraintes. En effet, la présence de la retenue d’eau est caractérisée par la consolidation des groupements (pêcheurs, irrigants, éleveurs), par l’implantation des producteurs illicites, par l’émergence des conflits liés à la ressource. Il est donc important de mettre sur pied une plate forme de gestion qui devra arbitrer les relations que les usagers entretiennent avec la ressource mais également les relations entre les usagers dans l’objectif de parvenir à une gestion intégrée de la ressource.
Les principaux résultats de cette étude se résument en trois principaux points : • Compte tenu de la variabilité climatique, le potentiel des surfaces irrigables a été évalué suivant trois situations pluviométriques annuelles : en pluviométrie annuelle maximale (1275mm) : une surface de 110ha en riziculture et de 225ha en maraîchage. En pluviométrie annuelle moyenne (775mm) : une surface de 110ha en riziculture et de 50ha en maraîchage. Et en année pluviométrique sèche (580mm) : une surface de 65ha en riziculture et de 50ha en maraîchage. • L’impact de l’exploitation des usagers sur la qualité de la ressource montre que les producteurs par l’emploi des intrants organiques et chimiques sont à l’origine de la pollution des eaux du barrage. • Le système de gestion mis en place avec les acteurs de la ressource de Mogtédo est celui d’une gestion intégrée par bassin sous la coordination du Comité Local de l’eau. Ce système n’est pas encore intégré par les usagers de la ressource.

Version intégrale

Page publiée le 14 décembre 2016, mise à jour le 4 février 2018