Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1998 → Drainage des eaux pluviales de la ville de Koudougou

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1998

Drainage des eaux pluviales de la ville de Koudougou

DIALLO Mamadou Mahfouz

Titre : Drainage des eaux pluviales de la ville de Koudougou

Auteur : DIALLO Mamadou Mahfouz

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 1998

Résumé

La Commune de Koudougou à travers ses actions d’assainissement, vise la sauvegarde du milieu naturel et humain, de telle sorte que chaque citoyen puisse bénéficier d’un cadre de vie sain et d’un bien être général. Les problèmes du drainage de la ville de Koudougou sont complexes. Son étude aura demandé des moyens humains, matériels, financiers nécessaires à son déroulement.

La démarche scientifique que nous avons suivie, nous a permis d’obtenir un certain nombre de résultats. En effet, l’étude diagnostique du bassin versant de la ville nous a permis de saisir les causes fondamentales de stagnation d’eau dans les différentes voies et points bas de la ville. Nous avons décelé, entre autres : • l’insuffisance de la capacité de drainage du réseau existant, • le bouchage des certains exutoires par les eaux des retenues (Burkina), • la topographie (la ville est dans une cuvette), • les anomalies dues à la conception ; les sections offertes au passage de l’eau ne sont pas proportionnelles à l’accroissement du débit le long de certains collecteurs (le collecteur le long de la RN14), • le curage non régulier voire inexistant des collecteurs (le collecteur de l’ONP est complètement comblé). Ainsi donc, nous avons proposé des solutions dans le but d’améliorer les conditions de drainage de la ville. L’objet de ce mémoire est une étude d’Avant Projet Sommaire (APS) de ces propositions.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 8 novembre 2016