Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1992 → Etude de quelques éléments de lutte intégrée contre les punaises suceuses de gousses de niébé (vigna unguicula (l) WaLP) à la station de recherches agricoles de Kamboinsé

Université de Ouagadougou (1992)

Etude de quelques éléments de lutte intégrée contre les punaises suceuses de gousses de niébé (vigna unguicula (l) WaLP) à la station de recherches agricoles de Kamboinsé

Nebie, Belibie

Titre : Etude de quelques éléments de lutte intégrée contre les punaises suceuses de gousses de niébé (vigna unguicula (l) WaLP) à la station de recherches agricoles de Kamboinsé

Auteur : Nebie, Belibie

Université de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Ingénieur du Développement Rural 1992

Résumé
Le niébé est une légumineuse dont la production est difficile à cause des nombreux déprédateurs. Cinq genres de punaises sont rencontrés sur les plantes à Kamboinsé. Appartenant à deux grandes familles : les Coreidae et les Pentatomidae ; les espèces les plus importantes sont : Clavigralla tomentosicolis, Mirperus jaculus et Nezara viridula. Elles représentent respectivement 90 % ; 5 % et 2 % des populations totales. L’infestation des parcelles est faite par des punaises adultes provenant du voisinage et les populations se développent sur les plantes. Elles deviennent très importantes sur les gousses mûres à la fin de la saison pluvieuse. Les dégâts causés aux gousses peuvent dépasser 50 % de la production en gousses de la variété KN -1 quand il n’y a pas de traitement insecticide ; et 57 % des graines sont endommagées. La variété à gousses jaunes est beaucoup plus sensible aux punaises que celle à gousses rouges. Les niveaux d’infestations sont réduits sur la variété totale de koakin à gousses rouges ; les associations sorgho-niébé et sous les traitements insecticides.

Version intégrale

Page publiée le 18 mars 2017