Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Etude des impacts agro-pédologiques des apports continus et en rotation de fertilisants organo-minéraux sur le cotonnier en stations de recherche : cas de Saria et Farako-Bâ

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2012

Etude des impacts agro-pédologiques des apports continus et en rotation de fertilisants organo-minéraux sur le cotonnier en stations de recherche : cas de Saria et Farako-Bâ

Traore, Sy Serge Henri

Titre : Etude des impacts agro-pédologiques des apports continus et en rotation de fertilisants organo-minéraux sur le cotonnier en stations de recherche : cas de Saria et Farako-Bâ

Auteur : Traore, Sy Serge Henri

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2012

Résumé

Dans un contexte marqué par la baisse des rendements et la dégradation des principales propriétés physiques, chimiques, et biologiques des sols, le projet FERSOUCILSS en collaboration avec l’unité de recherche de l’INERN Kamboinsé a initié cette étude dans l’optique d’une gestion optimale et durable de la fertilité des sols dans les agrosystèmes cotonniers.
Deux essais longue durée (environ 20 ans et 50 ans d’exploitation) ont été conduits sur des sols ferrugineux en zone soudano-guinéenne et soudano-sahélienne à savoir : l’essai recyclage des résidus de Farako-Bâ et l’essai entretien de la fertilité de Sana en utilisant des formules de fumure minérale (forte et simple), fumure minérale+dolomie, fumure minérale+résidus de culture et fumure organo-minérale. Les rendements des cultures, les paramètres chimiques et l’efficacité agronomique ont permis d’évaluer les effets agro-pédologiques des différents apports de fertilisants au niveau des systèmes de production à base de cotonnier dans deux zones agro-écologiques.
Les résultats sur 20 ans et 40 ans de culture respectivement de Farako-Bâ et de Sana, montrent que les rendements baissent suite à l’application continue des engrais minéraux exclusivement. Ils montrent également qu’en culture continue du cotonnier, l’engrais complexe NPK+dolomie est le type de fumure le plus efficient. D’une manière générale, les résultats ont montré le rôle spécifique de la matière organique et de la dolomie sur le rendement coton-graine. Ainsi, le maintien des productions à des niveaux élevés, passe par l’utilisation conjointe de la matière organique en l’occurrence le fumier ou de la dolomie et des engrais chimiques.
L’étude recommande donc l’utilisation conjointe de la dolomie à la fumure minérale d’une part et de la fumure organo-minérale d’autre part pour assurer des rendements élevés et une durabilité des systèmes de production.

Mots clés : Systèmes de production, Essai longue durée, Maintien de la fertilité, Burkina Faso

Lien vers la version intégrale de la thèse (Site Université)

Page publiée le 10 novembre 2016