Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2005 → Etude des effets de la taille du houppier des arbres sur la dynamique de l’eau du sol et la production des cultures associées dans un parc agroforestier à Saponé

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2005

Etude des effets de la taille du houppier des arbres sur la dynamique de l’eau du sol et la production des cultures associées dans un parc agroforestier à Saponé

Kabore, Silamane

Titre : Etude des effets de la taille du houppier des arbres sur la dynamique de l’eau du sol et la production des cultures associées dans un parc agroforestier à Saponé

Auteur : Kabore, Silamane

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2005

Résumé
Afin de mettre au point des pratiques appropriées de gestion des parcs agroforestiers dans les régions serni- arides de l’Afrique de l’ouest par la réduction de la compétition hydrique entre les arbres et les cultures, la taille du houppier a été appliquée à des karités (Vitellaria paradoxa Gaerthn. F.C.) et nérés (Parkia biglobosa (Jacq.) Benth.) dans le village de Bonogo sur le plateau central du Burkina Faso. Ainsi, six arbres de chacune des deux espèces étudiées ont été choisis dans les champs des producteurs et trois pieds avaient été taillés en Mai 2003. Sous chaque arbre, cinq zones d’influence du houppier ont été délimitées en fonction de la distance au tronc puis semées en sorgho (Sorghum bieolor). L’humidité du sol, la transpiration des arbres, la performance du sorgho et le développement des adventices ont été les paramètres suivis. Les résultats obtenus indiquent une réduction significative de la transpiration des arbres des deux espèces du fait de la taille de leur houppier. De plus, la transpiration horaire du néré est apparue plus élevée que celle du karité. Les plants de sorgho des zones d’influence des nérés taillés ont présentés la meilleure performance en comparaison avec ceux des arbres non taillés à cause de la diminution de la compétition (entre autres hydrique). En revanche la taille du houppier du karité n’a pas induit des différences significatives de développement et de production des sorghos de sa zone d’ influence. Les rendements grain et matière sèche des sorghos des zones sous couvert des arbres étaient plus élevées que dans le plein champ à l’exception des nérés non taillés. La tendance a été à l’augmentation de l’humidité du sol avec la profondeur jusqu’aux horizons 70-80 cm et 50-60 cm respectivement sous le karité et le néré puis une diminution au fur et à mesure qu’on évoluait vers l’arrêt des pluies. Le taux d’humidité du sol a augmenté également sous les karités taillés pendant que sous les nérés taillés, ce taux a diminué du fait d’lm meilleur développement des sorghos accroissant leur consommation en eau. Le suivi des adventices Cl montré une densité plus élevée sous les arbres que dans les zones hors houppier. La taille du houppier du karité était associée à une augmentation de la densité des adventices tandis qu’aucune différence significative n’a pu être notée SOLIS le néré pour la présence des adventices en fonction de l’intensité de taille. Cela est dû à l’avantage compétitif acquis par le sorgho après la suppression des effets dépressifs liés à la présence du houppier.

Mots clés : Adventices, humidité du sol, Parkia biglobosa, rendement du sorgho, taille du houppier, transpiration, Vitellaria paradoxa

Version intégrale (Site Université)

Page publiée le 13 décembre 2016