Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2008 → Etude des modes de régénération à faible coût de Prosopis africana et Detarium microcarpum en forêt classée de Dindéresso

Université Paris XlI Val-de-Marne (2008)

Etude des modes de régénération à faible coût de Prosopis africana et Detarium microcarpum en forêt classée de Dindéresso

Ricez, Thibaut

Titre : Etude des modes de régénération à faible coût de Prosopis africana et Detarium microcarpum en forêt classée de Dindéresso

Auteur : Ricez, Thibaut

Université de soutenance : Université Paris XlI Val-de-Marne

Grade : Master II 2008

Introduction
Mon sujet de stage s’intitule : « Etude des modes de régénération à faible coût d’espèces ligneuses importantes ». Le Burkina Faso rencontre quelques problèmes dans la gestion de ses ressources, notamment dans la gestion de ses forêts. Le bois est une des premières ressources à être utilisée aussi bien pour la confection d’objets artisanaux, d’objets usuels, mais aussi comme bois de chauffe. Cette consommation de bois a entraîné dans certains cas des coupes frauduleuses. Cette surexploitation a eu pour effet de réduire dangereusement la régénération des espèces d’arbres les moins représentées. C’est ainsi que le projet PAFDK est né de la volonté politique commune du Burkina Faso et du royaume du Luxembourg d’œuvrer à la gestion durable des ressources forestières des deux massifs forestiers, la forêt classée de Dinderesso et celle du Kou. Associé à cette gestion, la maîtrise des techniques de propagation végétative à faible coût de certaines espèces semble un moyen pour leur conservation et la gestion durable de la forêt classée de Dindéresso. Le projet « Inventaire, état de la régénération naturelle et domestication des espèces ligneuses utilisées dans l’artisanat d’art dans l’Ouest et le Sud-Ouest du Burkina Faso », dont le leadership est assuré par l’INERA - DPF a démarré en novembre 2006 grâce à un fmancement FSP et s’achèvera en novembre 2008. Dans le cadre de l’accord existant entre le CNRST et l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPBIIDR), une étude de la multiplication végétative en forêt de Dindéresso et en pépinière à l’IDR de trois espèces, Prosopis africana, Daniellia oliveri et Detarium microcarpum sera réalisée. Cette étude a pour but de déterminer les potentialités de multiplier végétativement et à faible coût ces espèces et aussi de comparer leurs coûts et investissements en matière de temps de réalisation pour éventuellement les faire adopter par les populations locales.

Version intégrale (Site Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso )

Page publiée le 31 janvier 2017, mise à jour le 25 décembre 2017