Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2009 → Etude des modes de transferts des polluants urbains vers les écosystèmes naturels dans le bassin versant de la ville de Gaoua

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2009

Etude des modes de transferts des polluants urbains vers les écosystèmes naturels dans le bassin versant de la ville de Gaoua

COMPAORE Boukaré

Titre : Etude des modes de transferts des polluants urbains vers les écosystèmes naturels dans le bassin versant de la ville de Gaoua

Auteur : COMPAORE Boukaré

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 2009

Résumé
La majeure partie des populations de la ville de Gaoua s’approvisionnent en eau potable par captage des puits et forages. La protection de la qualité de ces eaux contre toute contamination est donc un objectif prioritaire. Pour y parvenir, des analyses physico-chimiques et bactériologiques ont été réalisées dans certains puits et forages de la ville. De ces analyses, les eaux de la nappe phréatique sont bactériologiquement contaminées (coliformes fécaux, streptocoques et Escherichia colis).
La qualité bactériologique des eaux met en évidence une contamination de la nappe par les ouvrages d’assainissement et conditions d’hygiène dont les facteurs sont les suivants : Défaut d’assainissement dans les zones péri-urbaines ; Proximité des sources potentielles de pollution (latrines, douches, eaux stagnantes, décharges d’ordures ménagères) ; Condition de puisage de l’eau dans les puits.
Le mécanisme de transfert de ces polluants est soit par ruissellement des eaux de pluie (lixiviation des ordures ménagères) ou par infiltration directe dans le sous-sol et atteignant la nappe (eaux usées et excrétas). Dans le souci de la protection des ressources en eau, la mise en place d’un plan d’assainissement s’avère nécessaire dans le respect des normes de l’OMS tout en protégeant également les puits contre toute contamination étrangère.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 20 janvier 2017