Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2009 → Etude des usages et de la régénération d’une plante alimentaire au Sud-Ouest du Burkina Faso : Crataeva adansonii DC. (Capparidaceae)

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2009

Etude des usages et de la régénération d’une plante alimentaire au Sud-Ouest du Burkina Faso : Crataeva adansonii DC. (Capparidaceae)

DA, Sie Jean de Dieu

Titre : Etude des usages et de la régénération d’une plante alimentaire au Sud-Ouest du Burkina Faso : Crataeva adansonii DC. (Capparidaceae)

Auteur : DA, Sie Jean de Dieu

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2009

Résumé
Crataeva adam’onU est une plante sahélienne et soudanienne de la forêt jusqu’aux zones sèches. Elle occupe une place très importante dans la société Dagara au Sud-ouest du Burkina Faso. En effet, ses feuilles sont les plus consommées par ce peuple tant à la maison que sur les lieux publics (marchés, funérailles, initiations etc.). Son apport économique pour les populations est important car le revenu moyen annuel par personne issu de la commercialisation des feuilles est de 77 AOO FCF A. Ses feuilles et ses racines interviennent également dans la médecine traditionnelle humaine selon 69,64% des personnes enquêtées. C’est l’arbre par excellence dans la province du loba ; cependant, les mécanismes de sa régénération naturelle qui devraient orienter sa sylviculture sont mal maîtrisés. La présente étude menée dans la province du loba au Sud-ouest du Burkina Faso, vise à répertorier les connaissances traditionnelles sur l’espèce, à étudier l’écologie de sa régénération naturelle puis à tester son aptitude à la multiplication végétative. L’étude a été conduite dans la commune rurale de Zambo à travers des enquêtes auprès des producteurs, des inventaires forestiers, des observations sur les sites de développement et de conservation de l’espèce, l’excavation racinaire et le marcottage aérien. A ces études de terrain s’ajoutent des essais de germination des graines et de bouturage conduits respectivement à la pépinière de l’IRD/Ouagadougou et à la pépinière expérimentale de l ’IDRI Bobo. Les enquêtes révèlent que l’espèce occupe une place très importante dans la zone d’étude. L’étude de l’architecture racinaire de C. adansonii montre que les plantules sont munies d’une racine les reliant au pied-mère et de fines racines latérales. Au stade adulte cette liaison est rompue au profit du Développement des racines latérales. Celle- ci ont un développement opportuniste et peuvent donner des drageons en fonction des conditions édaphiques. L’espèce se reproduit principalement de façon naturelle par drageonnage. L’espèce se développe naturellement le long des deux principaux cours d’eau V.lOuhoun et Bougouriba). Cependant, elle est domestiquée par les producteurs (47,62% des enquêtés) par transplantation et l’inventaire forestier a montré que le lieu de conservation privilégié est le champ de case (99,40%). Le test d’aptitude de l’espèce au marcottage et au bouturage a permis de voir le développement de racines au niveau de quelques marcottes et boutures des parties apicales.

Mots clés : Crataeva adansonii· Province du loba Connaissances traditionnelles Régénération - Excavation - Ecologie Architecture racinaire - marcottage -bouturage

Version intégrale

Page publiée le 10 février 2017