Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Etude technique de faisabilité d’un projet d’alimentation en eau potable multi-centres dans le département de Téra (région de Tillabéri) en République du Niger

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2012

Etude technique de faisabilité d’un projet d’alimentation en eau potable multi-centres dans le département de Téra (région de Tillabéri) en République du Niger

Djida Adam

Titre : Etude technique de faisabilité d’un projet d’alimentation en eau potable multi-centres dans le département de Téra (région de Tillabéri) en République du Niger

Auteur : Djida Adam

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 2012

Résumé

Le projet d’alimentation en eau potable multi-centres dans le département de Téra est une solution appropriée identifiée dans le cadre du schéma directeur de l’hydraulique urbaine du Niger, élaboré en 2006, où Téra figure parmi les 52 centres gérés par la SEEN.

Ce projet intègre non seulement la ville de Téra mais également l’ensemble des localités situées le long de la route bitumée Téra – Gothèye. L’objectif visé est l’amélioration de l’accès à l’eau potable des populations. En effet, la réalisation de ce projet permettrait de passer d’un taux de desserte en 2012 de 47,6 % à 100 % en 2023, ce qui permettra d’atteindre l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD) en matière d’accès à l’eau potable qui est de réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas à accès à l’eau potable d’ici 2015 soit 71,4%.

Dans cette esquisse, le renforcement de la capacité de production se fait par le refoulement des eaux traitées depuis le fleuve Niger au droit de Gotheye, jusqu’à Téra. Le projet permettrait de desservir une vingtaine des localités et nécessiterait la construction d’une station de pompage et de traitement d’eau, la pose de 161 km de conduites et la création et/ou la réhabilitation des réseaux de distribution.

En termes de production à l’horizon 2023, la ville de Téra et ses hameaux environnants seraient alimentés par 1 193 331 m3 par an, ce qui représenterait environ 44,36 % du volume distribué le long du parcours.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 28 octobre 2016