Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2001 → Evaluation agronomique et fourragère de 194 lignées recombinantes de sorgho

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2001

Evaluation agronomique et fourragère de 194 lignées recombinantes de sorgho

Kondombo, Clarisse Pulcherie

Titre : Evaluation agronomique et fourragère de 194 lignées recombinantes de sorgho

Auteur : Kondombo, Clarisse Pulcherie

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2001

Résumé

Dans la région du plateau central du Burkina Faso, les activités agro-pastorales sont confrontées au problème de disponibilité en terres cultivables et de ressources fourragères pour l’alimentation des animaux. Celui ci est le fait de l’extension des terres cultivées liée à la croissance démographique, à la faible fertilité des sols et à la précarité de la pluviométrie. Dans cette région, le sorgho est la céréale dominante et ses pailles constituent la première ressource fourragère dans l’alimentation des animaux de trait et des petits élevages bovins. Afin de mieux répondre aux besoins actuels des agriculteurs et des éleveurs, la recherche doit développer de nouvelles variétés de sorgho dites à double usage qui cumuleraient un potentiel de rendement grains élevé, une bonne qualité des grains comparable à celle des variétés locales et une bonne valeur nutritive de la paille.
Ainsi, 194 lignées recombinantes, issues d’un croisement entre une variété sélectionnée (Sariaso JO) et un écotype local (Pelogo I), ont été évaluées pour une trentaine de caractères agronomiques et fourragers. Les objectifs de cette étude sont d’une part : évaluer la valeur agronomique et fourragère des lignées ainsi que les héritabilités des différents caractères et d’autre part, identifier les lignées qui rassembleraient les critères de choix pour un double usage. Pour les caractères agronomiques, les critères de choix des lignées ont été définis afin de refléter au mieux les critères d’adoption des variétés en milieu réel : rendement grains élevé, bonne qualité de grains et durée du cycle adaptée. Sur le plan fourrager, les critères de choix ont porté sur : une bonne valeur nutritive des pailles et une production élevée de celles-ci.
Pour les aspects agronomiques, la durée du cycle semis floraison a la plus forte héritabilité (91 %) ; elle a en outre un lien négatif et très hautement significatif avec le rendement grains (r = - 0,81). La synthèse des résultats montre que 12,4 % des lignées ont une production de grains supérieure à Pelogo (1) avec une bonne vitrosité de grains et un cycle court à moyen (cycle semis-floraison < 76 jours). La lignée BF 95-111104 est la meilleure des 194 lignées pour son rendement grains élevé (3297 kg/ha), la vitrosité de son grain (2,5) avec une durée de cycle semis floraison de 67 jours ; elle a en outre un grain blanc et une panicule semis lâche qui la préserverait des moisissures de grains.
Pour ce qui concerne les aspects fourragers, les constituants pariétaux (NDF, ADF, ADL) et la solubilité de la matière organique (SMO) ont les plus fortes héritabilités ( 70 %). Les constituants pariétaux ont un lien négatif et très hautement significatif avec la SMO. La synthèse des résultats montre que 6 % des lignées cumulent de faibles teneurs en fibres totales (NDF), des valeurs assez bonnes de solubilité de la matière organique (SMO 50 %) et un assez bon apport en protéines totales à l’hectare. Les feuilles ont en moyenne une meilleure valeur nutritive comparativement aux tiges. Pour les feuilles, la lignée BF 95-111160 a été la meilleur avec une teneur en matières azotées totale (MAT) de 70 glkg de MS, une SMO de 50 % et une teneur en fibres de 650 glkg de MS. Quant aux tiges, la lignée BF 95-111106 est meilleure pour sa teneur en fibres (466 glkg de MS), sa solubilité de la matière organique élevée (60 %). Pour ce qui concerne la paille entière la lignée BF 95-111106 a une fois de plus été meilleure pour la valeur nutritive de sa paille, sa faible teneur en fibres (520 g/kg de MS) et sa solubilité de la matière organique élevée (SMO = 56 %) ; elle a en outre un apport important en protéines totales à l’échelle de la parcelle (419 kg/ha).
Pour les aspects agro-fourragers, aucune lignée ne rassemble les qualités optimales recherchées. Cependant, les lignées BF 95-11133, 47,68, 79, 96, 104, 36,42 et 106 pourraient dans le cas d’un semis précoce et de bonne réponse à la photopériode donner de bons résultats pour un double usage.
Une deuxième année d’évaluation des 194 lignées, prévue à Saria au cours de la campagne agricole 2001, permettra de confirmer les premiers résultats obtenus et d’identifier les lignées répondant le mieux à l’objectif double usage pour la région Centre.

Version intégrale

Page publiée le 4 novembre 2016, mise à jour le 21 juillet 2017