Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1997 → Impact du périmètre rizicole de la vallée du Kou sur la qualité des eaux et leurs utilisations

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1997

Impact du périmètre rizicole de la vallée du Kou sur la qualité des eaux et leurs utilisations

DIARRA Adama

Titre : Impact du périmètre rizicole de la vallée du Kou sur la qualité des eaux et leurs utilisations

Auteur : DIARRA Adama

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 1997

Résumé
Le périmètre rizicole de la vallée du Kou est situé dans le département de Bama, dans la province du Houet. Ce périmètre, d’une superficie d’environ 1000 ha est mis en exploitation depuis 1970. II est alimenté en eau à partir d’une prise faite sur le fleuve Kou. Cet apport d’eau a permis la remontée de la nappe phréatique et l’alimentation du lac Bama (émissaire central des eaux de drainage).
L’apport des fertilisants et des produits phytosanitaires visant à améliorer le rendement des cultures peut entraîner gravement la pollution des eaux souterraines et de surface.
Cette pollution peut provoquer par conséquent des nuisances chez la population-locale. Surtout les nitrites peuvent transformer les hémoglobines en méthémoglobines. A cela, il convient d’ajouter la pollution microbiologique des eaux. L’eau servant à l’irrigation étant déjà chargée et la faible profondeur du niveau de la nappe favorisera contamination de celle-ci par les germes provenant des matières fécales. Ces problèmes de pollution s’avèrent cruciaux car la population utilise les eaux des puits pour leur consommation quotidienne.
A travers ce travail, nous avons voulu mesurer le degré de pollution chimique et microbiologique des eaux aussi bien souterraines que de surface. Nous avons également voulu déterminer les risques sanitaires encourus par les paysans en fonction des différents usages faits de l’eau.
A l’issue de notre étude, nous pouvons retenir que : * les eaux contiennent de l’azote, du phosphore et du potassium. Cependant les teneurs sont largement en dessous des normes édictées par la directive du conseil des Communautés Européennes et par l’OMS. Toutefois, 12 % des eaux analysées ont leurs concentrations en potassium supérieures aux normes ; * les eaux sont très polluées par les matières fécales ; * les paysans sont non seulement exposés aux maladies telles que la dysenterie, les diarrhées, les parasitoses intestinales mais également à la bilharziose.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 23 décembre 2016