Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Problématique de la faible fréquentation des adductions d’eau potable simplifiées (AEPS) mises en place dans les communes rurales du Burkina Faso : cas de la commune de Pouni dans la région du centre-ouest

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2012

Problématique de la faible fréquentation des adductions d’eau potable simplifiées (AEPS) mises en place dans les communes rurales du Burkina Faso : cas de la commune de Pouni dans la région du centre-ouest

Ali Moussa Abakar

Titre : Problématique de la faible fréquentation des adductions d’eau potable simplifiées (AEPS) mises en place dans les communes rurales du Burkina Faso : cas de la commune de Pouni dans la région du centre-ouest

Auteur : Ali Moussa Abakar

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 2012

Résumé

L’Adduction d’Eau Potable Simplifiée (AEPS) de Pouni réalisée en 2008, connaît un faible taux de fréquentation par les populations. Il existe des forages équipés des Pompes à Motricité Humaine (PMH) et des puits dans le village de Pouni. Le service de l’eau est gratuit au niveau des puits et attire un bon nombre de la population. Au niveau des PMH, les usagers déploient plus d’énergie et de temps, et pratiquent des prix et des modes de paiement qui varient d’un point d’eau à un autre.

Les principales raisons du faible taux de fréquentation de l’AEPS sont : - 38 % pour des raisons économiques ; - 28 % pour des problèmes de distance ; - 21 % pour de questions d’habitude « l’eau ne se vend pas » ; - 7 % pour des raisons de maladies.

Pour l’amélioration du taux de fréquentation de l’AEPS de Pouni, des propositions de stratégies sont faites portant sur la mise en œuvre de la politique d’approvisionnement en eau potable par la DRAH-CO ; la commune doit veiller au respect du contrat d’affermage et sensibiliser la population sur l’importance de l’eau potable et de l’assainissement ; le fermier (SAWES) doit exploiter le système de façon rationnelle et efficiente afin de réduire la déperdition d’eau, coupler la source d’énergie solaire avec le thermique pour la continuité du service ; l’AUE doit défendre les intérêts des usagers concernant l’eau potable ; enfin les usagers doivent payer le service de l’eau et assurer un usage rationnel et hygiénique de l’eau.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 27 septembre 2016