Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2003 → La réalisation des puits dans le cadre du Projet de Sécurité Alimentaire du Zondoma : proposition de variantes pouvant contribuer à la baisse des coûts de revient des ouvrages

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2003

La réalisation des puits dans le cadre du Projet de Sécurité Alimentaire du Zondoma : proposition de variantes pouvant contribuer à la baisse des coûts de revient des ouvrages

HASSANE Abakar Mahamat

Titre : La réalisation des puits dans le cadre du Projet de Sécurité Alimentaire du Zondoma : proposition de variantes pouvant contribuer à la baisse des coûts de revient des ouvrages.

Auteur : HASSANE Abakar Mahamat

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Eau 2003

Résumé

Le Projet de Sécurité Alimentaire du Zondoma, financé par l’Agence des Etats Unis pour le Développement International ( U.S.A.I.D) et développé par Africare a pour but d’améliorer durablement la sécurité alimentaire de la population à travers ses différentes activités. Le volet hydraulique concerne la construction d’une centaine de puits neufs et la réhabilitation de puits traditionnels. De nos jours 80 puits neufs sont réalisés, 39 anciens puits sont réhabilités et 49 puits neufs sont en voie d’exécution. Le coût de construction d’un puits neuf est l’ordre de 4 000.000 francs CFA et la réhabilitation d’un ancien puits coûte environ 350 000 Fcfa.
C’est dans le but de baisser ces coûts de réalisation afin de toucher le maximum de villages et d’améliorer la qualité des puits que ce thème d’étude nous est proposé par Africare. L’étude a montré que les travaux sont satisfaisants dans l’ensemble ; néanmoins quelques problèmes de mise en oeuvre ont été relevés et les solutions sont proposées. Pour améliorer la qualité technique des ouvrages, il est proposé un guide du tâcheron qui contient des renseignements permettant au tâcheron de maîtriser la technique de mise en oeuvre des différentes parties du puits.
Pour réduire les coûts de réalisation des ouvrages, il est proposé au projet : L’optimisation du diamètre du puits à travers la construction d’un puits de diamètre moyen a1.40 mètres. Cette proposition permettra au projet de faire une économie de 227 000 francs CFA par puits. _ L’optimisation de la rémunération des tâcherons : une analyse approfondie des frais de tâcheron a montré que ces frais peuvent être revus à la baisse. Ainsi le calcul montre qu’il est possible de faire une économie de l’ordre 238 000 Fcfa par puits sur ce poste. Le rehaussement de la participation physique de la population : la participation actuelle de la population est d’environ 15%. Cette proposition vise à ramener la participation de la population à 19%. Ceci permet au projet d’économiser environ 218 750 francs CFA par puits. D’autres propositions relatives au mode payement des tâcherons, à l’organisation du chantier ont été faites.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 16 octobre 2016