Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1994 → Elaboration de ratios technico-économiques pour l’évaluation des projets de pompage photovoltaïque au Sahel

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1994

Elaboration de ratios technico-économiques pour l’évaluation des projets de pompage photovoltaïque au Sahel

DAO Robert

Titre : Elaboration de ratios technico-économiques pour l’évaluation des projets de pompage photovoltaïque au Sahel

Auteur : DAO Robert

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Energie 1994

Résumé
Malgré le progrès de la technologie, ce système de pompage est toujours d’un coût d’investissement assez élevé, ce qui rend extrêmement difficile une prise en charge totale par les bénéficiaires (communautés villageoises, .,.). Afin d’alléger cette contrainte, les projets de pompage photovoltaïque sont presque entièrement financés par les O.N.G. De nombreuses pompes solaires ont été installées en zone Sahélienne. Il y a eu d’excellentes réussites, mais malheureusement de nombreux échecs Le but du présent rapport est l’élaboration des ratios technico-économiques permettant l’évaluation des projets de pompage photovoltaïque au Sahel. Le rapport est basé sur le pompage photovoltaïque au Burkina Faso ; 84 % de ces eaux souterraines sont constituées d’aquifères discontinus et situées dans des formations de socle. Le pompage dans ces formations de socle nécessite des moyens financiers plus importants, plaçant ainsi le Burkina Faso dans une situation défavorable. Donc les résultats obtenus au Burkina Faso sont applicables à d’autres pays du Sahel sans une grande modification. La méthode utilisée est basée sur l’analyse des données collectées auprès des différents partenaires (C.I.L.S.S / P.R.S, sociétés d’installation et de maintenance, groupements villageois). Cette analyse permettra de dégager quelques indicateurs facilitant l’estimation des différents coûts pratiques liés à l’acquisition, l’exploitation et à la maintenance des équipements de pompage photovoltaïque. L’analyse de la prise en charge de la gestion des équipements par les bénéficiaires montrent qu’il y a effectivement de nombreux problèmes liés au surdimensionnement des équipements ou à la surestimation des revenus des usagers. A titre d’exemple le coût moyen du m3 d’eau pompé calculé par le P.R.S pour certains villages est de 300 F.CFA, mais en réalité Veau est vendue à 80 F.CFA. D’autres villages appliquent le taux forfaitaire de 25 F.CFA/personne/mois

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 25 décembre 2016, mise à jour le 5 mars 2020