Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2015 → Efficacité Energétique des systèmes de pompage à vis d’Archimède de la vallée du Sourou au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2015

Efficacité Energétique des systèmes de pompage à vis d’Archimède de la vallée du Sourou au Burkina Faso

BOUDA Jean Severin

Titre : Efficacité Energétique des systèmes de pompage à vis d’Archimède de la vallée du Sourou au Burkina Faso

Auteur : BOUDA Jean Severin

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Energie 2015

Résumé

Afin d’atteindre les objectifs du millénaire en matière de sécurité alimentaire, le gouvernement burkinabé a entamé un plan de redressement du secteur agricole visant à développer et mécaniser l’irrigation intensive. Notre projet d’étude s’inscrit dans le cadre d’une activité de ce plan. Le résultat attendu est d’offrir aux producteurs céréaliers de la vallée du Sourou des infrastructures de production fiables tout en réduisant les frais de production. Il s’agit d’étudier le remplacement du système d’entrainement diesel actuel des stations de pompage par un système d’entrainement à moteurs électriques alimentés par le réseau électrique national dans l’optique de l’efficacité énergétique et de la continuité de service. Dans ce qui suit, nous déterminons les caractéristiques primaires des appareils électriques à installer à partir des données physiques du terrain. Il est donc question, dans un premier temps, de dimensionner un système d’entrainement électrique en remplacement de l’ancien système thermique conformément aux exigences de l’AMVS. Par la suite une étude fonctionnelle du système nous a permis d’évaluer la pertinence de l’application du règlement CE640/2009 au système de pompage à vis d’Archimède dans un contexte burkinabé. Enfin une réhabilitation effective de deux stations, une à auge en béton et l’autre à auge métallique, permet d’évaluer avec plus de précision les temps de réalisation et établir un programme d’exécution des travaux. Les résultats obtenus des différentes évaluations montrent une baisse considérable des coûts de production agricole (environ 20%) partir de la troisième année de fonctionnement et une applicabilité partielle du règlement CE640/2009.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 14 octobre 2016