Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Suivi de la biomasse à partir de la télédétection radar (Ferlo au Sénégal)

Université Cheikh Anta Diop (UCAD) 2005

Suivi de la biomasse à partir de la télédétection radar (Ferlo au Sénégal)

FAYE, Gayane

Titre : Suivi de la biomasse à partir de la télédétection radar (Ferlo au Sénégal)

Auteur : FAYE, Gayane

Université de soutenance : Université Cheikh Anta Diop (UCAD)

Grade : Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) 2005

Résumé
Les diffusiomètres spatiaux sont d es instruments radar embarqués à bord des satellites Européens ERS-1 (1991 1997) et ERS-2 (1997 à 2000). Ces capteurs opèrent en bande C (5.3 GHz polarisation VV). Leur Principal avantage reste d’une part leur insensibilité aux conditions climatiques (nuages brouillards ...) et d’autre part leur répétitivité temporelle élevée (environ 5 jours). La réponse radar est fonction des caractéristiques de la surface observée (humidité, rugosité des sol, biomasse). A partir du modèle STEP (modèle Sahélien d’évaporation, transpiration et productivité) , on estime l’évolution temporelle des différents paramètres de la surface étudiée (teneur en eau du sol, biomasse verte et sèche, fraction de couverture végétale). Ces paramètres influencent la réflectivité radar. A partir de la description de la scène ainsi obtenue, le modèle de transfert radiatif (Karam et al,. 1992) permet de simuler l’évolution temporelle du coefficient de rétrodiffusion radar. Enfin, une comparaison des coefficients mesurés et simulé permet de déterminer un coefficient de corrélation qui représente le résultat de cette étude.

Mots clés : diffusimètre radar, biomasse, STEP, Transfert radiatif

Version intégrale (Bibliothèque numérique UCAD)

Page publiée le 1er octobre 2016, mise à jour le 20 mai 2020