Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2010 → Analyse des impacts environnementaux et socioéconomiques, dans l’utilisation du bois, en comparaison au gaz butane comme source de chauffage dans les quartiers périphériques de Ouagadougou

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2010

Analyse des impacts environnementaux et socioéconomiques, dans l’utilisation du bois, en comparaison au gaz butane comme source de chauffage dans les quartiers périphériques de Ouagadougou

EKOTY Gerly

Titre : Analyse des impacts environnementaux et socioéconomiques, dans l’utilisation du bois, en comparaison au gaz butane comme source de chauffage dans les quartiers périphériques de Ouagadougou.

Auteur : EKOTY Gerly

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 2010

Résumé

Le but de la présente étude a été de faire une analyse des impacts environnementaux et socioéconomiques dans l’utilisation du bois, en comparaison au gaz butane comme source de chauffage dans les quartiers périphériques de Ouagadougou.
Une importante analyse bibliographique a été faite afin de cerner le véritable enjeu de l’exploitation du bois-énergie au Burkina Faso. De façon pratique, des enquêtes auprès d’un échantillon de 150 ménages à raison de 30 par quartier et 30 par village, nous ont permis de confronter nos données à celles déjà existantes.
De l’analyse des données collectées il ressort que 82,05 % des ménages enquêtés sont des familles nombreuses et que 79,50% des ménages enquêtés utilisent le bois de chauffe comme source d’énergie domestique contre 10,26% pour le charbon de bois et 10,24% pour le gaz butane. A l’échelle nationale d’après une enquête réalisée par l’INSD en 2005, le bois est utilisé par 90.7% des ménages, le gaz butane par 4.8% des ménages et le charbon de bois par 3.8% des ménages. Il ressort également de cette enquête que 76,93% des ménages échantillonnés pensent que le principal frein à l’utilisation du gaz domestique est son coût très élevé malgré la subvention de l’Etat. Cependant, 51,28% des enquêtés veulent passer au gaz butane et 30,77% veulent des foyers améliorés à condition que l’Etat leur apporte une aide assez conséquente (près de la moitié du prix) pour leur acquisition.
La perception des ménages face aux dangers liés à la coupe de bois incontrôlé, bien que personnelle, est à prendre en compte (48,72% des enquêtés pensent connaître les impacts environnementaux d’une telle coupe), car elle a une influence sur l’acceptation et sur la mise en œuvre des mesures proposées et des actions futures.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 29 septembre 2016