Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Analyse diagnostique et aménagement de trois points d’eau (le fleuve Béli, les mares de Kouna et de Beldiabé) dans la province de l’Oudalan au nord du Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2011

Analyse diagnostique et aménagement de trois points d’eau (le fleuve Béli, les mares de Kouna et de Beldiabé) dans la province de l’Oudalan au nord du Burkina Faso

KOUAKOU Yao Désiré

Titre : Analyse diagnostique et aménagement de trois points d’eau (le fleuve Béli, les mares de Kouna et de Beldiabé) dans la province de l’Oudalan au nord du Burkina Faso

Auteur : KOUAKOU Yao Désiré

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 2011

Résumé
Le fleuve Béli, les mares de Kouna et de Beldiabé sont des points d’eau indispensables dont dépendent des populations rurales en forte croissance et de nombreuses espèces animales. Depuis quelques années, les sécheresses régulières, la dégradation de la couverture végétale couplée à la pression démographique, ont donné lieu à des changements sévères des paramètres environnementaux des bassins versant de ces trois plans d’eau.
L’analyse diagnostique de ces zones humides vise le recensement et l’évaluation des causes, manifestations et conséquences des maux qui les minent afin d’en dégager des solutions d’aménagement et de gestion dans un souci de développent durable.
Les travaux menés sur le terrain ont mis en évidence des dépôts importants de sédiments transportés par le phénomène d’érosion depuis les bassins versants dans le lit de ces plans d’eau, la perte des fonctions vitales de ces derniers et la fragilisation des conditions socio-économiques des populations.
Des actions de restauration et de préservation formulées sous forme de projets ont été proposées puis évaluées aussi bien financièrement qu’en termes de bénéfices générées sur l’écosystème et les populations. Le plan d’actions d’un coût global de 685 462 140 F CFA s’étend sur une période de trois ans.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 28 décembre 2016