Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1997 → Cartographie des paramètres de pauvreté dans un pays donne : cas du Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1997

Cartographie des paramètres de pauvreté dans un pays donne : cas du Burkina Faso

CISSE Mamadou Aïssata

Titre : Cartographie des paramètres de pauvreté dans un pays donne : cas du Burkina Faso

Auteur : CISSE Mamadou Aïssata

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 1997

Résumé

Le thème de "Cartographie des paramètres de la pauvreté au Burkina Faso" proposé par l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance) et le PNUD (programme des Nations Unies pour le Développement) a pour objectif de mettre en exergue les provinces le> plus touchées par le phénomène de la pauvreté. La réalisation de cet objectif passe par l’élaboration d’un certain nombre de cartes dont l’interprétation permettra de prendre des décisions afin de lutter contre les différents aspects de la pauvreté. C’est en cela que s’explique l’application d’un logiciel de Système d’Information Géographique (Atlas-GIS) à la présente étude.
Phénomène multidimensionnel, la pauvreté ne saurait être comprise à travers le seul indice de développement humain, indicateur standard de mesure de développement. Les différents paramètres que nous avons retenus pour l’étude sont présentés dans la première partie. Ils se regroupent en six grands domaines (sections) : le développement humain, les incidences pauvreté et d’extrême pauvreté, l’éducation et l’alphabétisation, la santé, l’accès des ménages aux services de base, l’emploi et le chômage de la population active.

Dans la première partie de l’étude qui consiste à présenter l’état de la pauvreté au Burkina Faso, un chapitre est consacré à chacune des sections ci-dessus citées. La deuxième partie de l’étude, composée de deux chapitres, est consacrée à la présentation générale des Systèmes d’Informations Géographiques. Elle comporte essentiellement des généralités sur les SIG, leurs fonctionnalités et leur mise en œuvre. La troisième et dernière partie consiste en l’application de la méthodologie de mise en œuvre des SIG au contexte de la présente étude. La conception de la base de données attributaires sur la pauvreté y est présentée de même que les trois principaux fichiers d’Atlas-GIS. Les données cartographiées et les cartes sont présentées en annexes.

La présente étude a été menée, par manque de données sur les provinces, au niveau des strates géographiques définies lors de l’enquête prioritaire des conditions de vie des ménages (1994). Cette option ne permet certes pas de ressortir les différentes poches de pauvreté, mais elle a le mérite de cibler les strates les plus exposées à la pauvreté, et d’orienter les prises de décisions en matière de lutte contre la pauvreté. En général, la pauvreté telle que définie par l’Institut National de la Statistique et de la Démographie (I.N.S.D) est rurale. Cela s’explique par la faiblesse, en zones rurales, des niveaux de vie, des taux de scolarisation et d’alphabétisation, des Indicateurs de développement humain (IDH), de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement d’une part, et la forte incidence de la pauvreté d’autre part.

L’analyse des paramètres en fonction des groupes socio-économiques des chefs de ménage vise à comprendre les relations entre niveau de vie et pauvreté. On remarque que la pauvreté touche en général beaucoup plus les ménages dont le chef est agriculteur. Aussi, l’analyse des paramètres par sexe montre que les femmes sont les plus touchées par l’analphabétisme. La lutte contre la pauvreté passe donc par la prise en compte de la spécificité du milieu rural d’une part, et par l’égalité des chances entre sexes l’autre.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 25 novembre 2016