Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Gestion des ressources agropastorales au Burkina Faso : état des lieux dans les provinces de la Comoé du Soum et du Yatenga

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2012

Gestion des ressources agropastorales au Burkina Faso : état des lieux dans les provinces de la Comoé du Soum et du Yatenga

Belem, Adama

Titre : Gestion des ressources agropastorales au Burkina Faso : état des lieux dans les provinces de la Comoé du Soum et du Yatenga

Auteur : Belem, Adama

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2012

Résumé

Au Burkina Faso, la grande majorité de la population est concentrée en milieu rural, et l’agriculture et l’élevage constituent la base de leur subsistance. Cependant, ces deux (2) activités sont handicapées d’une part à cause des contraintes naturelles, et d’autre part, à cause des contrainte : ; socio-économiques, organisationnelles et techniques. L’intégration de l’agriculture à l’élevage pratiquée par les paysans comme une voie alternative à ces problèmes, est-il à un niveau faible. Cette étude s’inscrit dans le cadre de la première phase des activités du projet ISIAE (APESS/CORAF/WECARD) qui est consacrée à la connaissance de la situation actuelle des ressources et des systèmes de production agropastorales dans trois zones agro-climatiques du Burkina Faso (l3anfora, l3araboulé et Thiou). L’objectif de l’étude était d’établir la situation de référence des ressources agropastorales et de leur gestion sur les sites du projet, : au moyen d’enquêtes communautaires. Il est ressorti des résultats obtenus que sur les sites du projet, les ressources agropastorales (champs de culture, pâturages, sources d’eau naturelle " etc.) sont non seulement de plus en plus rares, mais aussi en dégradation progressive à cause de la forte pression démographique et de l’instabilité de la pluviosité. Les résultats montrent également que les populations n’ont pas une utilisation efficiente des ressources disponibles, même si d’importantes initiatives voire innovations paysannes sont mises en œuvre dans la production agropastorale La transformation de la matière organique en vue de l’utiliser de façon efficiente, l’uti1isation progressive de la traction animale et la commercialisation du bétail vers la Côte d’Ivoire dans le but de créer plus de la valeur ajoutée, sont entre autres des stratégies d’adaptation ou des innovations paysannes qui ont été rencontrées sur ces sites.

Mots clés : Comoé, Soum, Yatenga, ressources naturelles, gestion de ressources agropastorales,

Lien vers la version intégrale de la thèse (Site Université)

Page publiée le 27 septembre 2016