Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Déchets plastiques à Ouagadougou : caractérisation et analyse de la perception des populations (Burkina Faso)

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2012

Déchets plastiques à Ouagadougou : caractérisation et analyse de la perception des populations (Burkina Faso)

Adama Nikiema Boudounoma Constantin

Titre : Déchets plastiques à Ouagadougou : caractérisation et analyse de la perception des populations (Burkina Faso)

Auteur : Adama Nikiema Boudounoma Constantin

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 2012

Résumé

L’Afrique est confrontée de nos jours à la problématique de la gestion des déchets en général et à celle des déchets plastiques en particulier. En effet, avec de nouveau mode de vie et surtout le boom massif de matériels en plastiques dans nos villes, il est devenu difficile de fonctionner sans ce matériel. Le tout ne pas de les utiliser mais de savoir quoi en faire après utilisation. Et c’est là que se pose toute la problématique. Ainsi, les déchets plastiques sont vus un peu partout dans les rues de nos villes causant d’énormes difficultés aux autorités et aux populations. Ils contribuent à la pollution visuelle et à des nuisances olfactives. C’est pour mieux cerner le problème qu’une étude sur les déchets plastiques a été réalisée.
Elle a pour but de quantifier les déchets plastiques et de cerner la perception que les populations se font de la problématique des déchets plastiques. MODECOM a été utilisé pour la caractérisation des déchets plastiques tandis qu’une enquête a été réalisée pour l’analyse de la perception des populations. Les sept centres de tri produisent 300,05 kg de déchets plastiques par jour. Les plastiques souples font 227,05 kg, les plastiques durs 69 kg et le reste des plastiques fait 4 kg environ. Chaque personne de la zone d’étude produit une quantité moyenne de 0,29kg/semaine de déchets plastiques. Suite aux enquêtes ménages et aux observations directes sur le terrain la perception des impacts des déchets plastiques est un fait même si de façon abusive souvent des maux sont attribués à ces déchets. Les populations sont conscientes des risques liées aux déchets plastiques même si elles ne citent pas toujours les bonnes raisons.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 19 octobre 2016