Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 1998 → Etude de la solution alternative à l’ aménagement du canal primaire de drainage des eaux pluviales de ZOGONA à OUAGADOUGOU

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 1998

Etude de la solution alternative à l’ aménagement du canal primaire de drainage des eaux pluviales de ZOGONA à OUAGADOUGOU

GADO Haouaou Zakaria

Titre : Etude de la solution alternative à l’ aménagement du canal primaire de drainage des eaux pluviales de ZOGONA à OUAGADOUGOU

Auteur : GADO Haouaou Zakaria

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’Ingénierie Environnement 1998

Résumé

Une solution de base a été étudiée par le Bureau GTAH dans le cadre du programme d’amélioration des conditions de vie urbaines initié par le troisième Projet de Développement Urbain au Burkina Faso et qui concerne les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. L’objectif principal du sujet est d’étudier et de proposer des solutions alternatives à mettre en oeuvre à moindre coût en vue de la protection de l’environnement urbain contre les effets des eaux pluviales. Il existe diverses solutions alternatives qui sont des techniques ou des aménagements qui reposent sur le principe de stockage ou de rétention, d’infiltration et de retardement de l’écoulement des eaux pluviales.

Aussi compte tenu d’une solution de base déjà étudiée, notre travail se présente sur trois volets principaux à savoir :
l.) Présentation et analyse de la solution de base qui nous a permis de mener les études hydrauliques relatives au bassin versant de la zone d’étude (marigot de ZOGONA) ainsi que celles relatives aux ouvrages de collecte et de drainage (canal principal et canaux secondaires) . L’étude se situent dans un milieu urbain, la solution de base décrit toutes les dispositions concernant la protection de l’ouvrage principal ainsi que les ouvrages de franchissement qui assurent la continuité de la circulation urbaine. Ainsi, la solution de base a abouti à proposer des dimensions de canal variant de 4,43m à 41,50 m. Son coût (terrassement et béton seulement) s’élève à 1.270.533.510 F/CFA/HT. _ 2. ) Etude de la solution alternative : Après une présentation de la problématique résultant de la solution de base, ce volet traite d’abord de la définition, des principes et des intérêts des différentes solutions alternatives possibles. Ensuite il est fait une analyse des opportunités et des contraintes liées à chaque technique ou aménagement possibles propres à chaque solution. Ce qui a abouti au choix d’une solution alternative qui consiste en la construction d’un bassin de rétention à sec à 1’amont du canal.

Cette étude repose sur la justification hydrologique et hydraulique du bassin de rétention ainsi que la définition et le calcul des ouvrages. On aboutit à des dimensions du canal variant de 3,50m à 24,60m. Le coût du terrassement et du béton s’élève à 897.736.248 F/CFA/HT. Le bassin de rétention, d’une largeur au sommet égale à 69m et la longueur 210m, se chiffre à 165.500.680 F/CFA/HT. La solution alternative ainsi étudiée est ensuite comparée à la solution de base qui, nous le rappelons, propose une variante sans bassin de rétention. La comparaison a permis de conclure que la solution alternative proposée est techniquement réalisable et est plus économique que la solution de base puisqu’elle dégage un gain de 207.296.582 F/CFA en investissement et une superficie assez consistante. 3.) Il est fait en troisième position une étude de l’impact du bassin sur l’environnement qui a abouti à la proposition de mesures propres à en atténuer les effets néfastes sur l’environnement socio-économique normes techniques, gestion du bassin, entretien, etc..) ainsi que la proposition de mesures de suivi-évaluation. L’étude de la solution alternative proposée pourra être reprise par le bureau d1Ingénieurs-Conseils GTAH afin d’être mieux précisée.

Présentation du mémoire (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 5 décembre 2016