Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → Inventaire de la faune aquatique des barrages de la station de recherche agricole de Farako-ba et essai de production de Clarias Gariepinus en cage

Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB) 2011

Inventaire de la faune aquatique des barrages de la station de recherche agricole de Farako-ba et essai de production de Clarias Gariepinus en cage

Soumouni, Dofinihan Leonce

Titre : Inventaire de la faune aquatique des barrages de la station de recherche agricole de Farako-ba et essai de production de Clarias Gariepinus en cage

Auteur : Soumouni, Dofinihan Leonce

Université de soutenance : Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)

Grade : Ingénieur du Développement Rural 2011

Résumé

Au Burkina Faso, la production nationale, par la pêche et l’aquaculture, couvre à peine 1/3 des besoins de consommation en poissons. Pour faire face à cette situation, l’Etat burkinabè a adopté une stratégie nationale de développement et de gestion des ressources halieutiques, qui vise à permettre une bonne contribution de ce secteur dans la lutte contre la pauvreté et la malnutrition. Concernant la faune ichtyologique elle-même, il faut dire qu’il n’y a pas encore eu un inventaire national bien que dans la littérature il est fait mention de 121 espèces présentes. Quant à l’aquaculture, elle est encore au stade embryonnaire et contribue très peu à la couverture nationale de la demande en poisson. La présente étude, conduite dans les barrages de la station de recherche agricole de Farako-Bâ a eu pour objectifs de faire un inventaire de la faune piscicole présente et d’initier un élevage de l’espèce Clarias gariepinus, dans des cages implantées dans un bas-fond.

Pour l’inventaire, la méthode de pêche expérimentale a été utilisée et elle a permis de recenser cinq (05) espèces regroupées dans trois (03) familles dont la famille des Cichlidae est la plus représentée en nombre d’espèces trois (03). En ce qui concerne l’élevage du Clarias, les résultats démontrent qu’il est possible d’élever cette espèce dans des cages implantées dans le bas-fond. Il ressort toutefois que les croissances sont faibles dans l’ensemble, aussi bien avec l’aliment artificiel en granulé dosé à 30% de protéines qu’avec le son de maïs. Les taux de croissance spécifique sont respectivement de 1,62% et 1,26% pour les deux lots (granulé et son de maïs). On note toutefois une tendance à une meilleure évolution du poids corporel moyen chez les animaux nourris avec les granulés

Mots clés : Inventaire ; poisson ; Farako-Bâ ; Clarias gariepinus ; cage ; Burkina Faso.

Lien vers la version intégrale de la thèse (Site Université)

Page publiée le 4 décembre 2016