Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2006 → Arrangements contractuels et performances des marchés du lait local au sud du Sénégal : les petites entreprises de transformation face aux incertitudes de l’approvisionnement

Ecole nationale supérieure agronomique (Montpellier) (2006)

Arrangements contractuels et performances des marchés du lait local au sud du Sénégal : les petites entreprises de transformation face aux incertitudes de l’approvisionnement

Dieye, Papa Nouhine

Titre : Arrangements contractuels et performances des marchés du lait local au sud du Sénégal : les petites entreprises de transformation face aux incertitudes de l’approvisionnement

Contractuals arrangements and performances of local milk in southern senegal : the small processing entreprises in front of the uncertaies of suppling

Auteur : Dieye, Papa Nouhine

Université de soutenance : Ecole nationale supérieure agronomique (Montpellier).

Grade : Doctorat : Agro-Economie : Montpellier : 2006

Résumé
La contribution de l’agriculture familiale à l’approvisionnement des marchés constitue un enjeu important pour le développement et la compétitivité des filières agricoles en Afrique Subsaharienne. La réponse lente et faible de l’offre totale en produits agricoles aux changements de prix s’explique par des coûts de transaction élevés. Cette problématique a été étudiée dans le cadre du marché du lait local au Sénégal, et plus particulièrement dans la région de Kolda, à travers l’analyse des transactions et des relations contractuelles entre les acteurs de la filière. Le système étudié est centré sur le ramassage journalier du lait frais et la transformation par des petites entreprises (ateliers coopératifs, centres de collecte, mini-laiteries) pour l’approvisionnement des pôles urbains de consommation. Il s’agit d’un système de surplus (au sens de l’excédent de l’autoconsommation) basé sur des innovations dans le système de conduite des élevages, l’organisation de la collecte et du transport du lait, la commercialisation des produits. Cependant, la stabilité et la viabilité de ce système sont fragilisées par les incertitudes associées à la saisonnalité de la production et à la qualité des produits. Ces incertitudes internes sont renforcées par la dépendance du système vis à vis de facteurs externes comme les disponibilités en intrants pour l’alimentation du bétail, les fonctions multiples du cheptel et les arbitrages au niveau des ménages, les niveaux de revenus et les préférences des consommateurs ou encore le prix de la poudre de lait importée. L’émergence des petites entreprises de transformation a joué un rôle prépondérant dans la stimulation de l’adoption de l’innovation dans les systèmes locaux de production laitière et le développement de nouveaux segments de marché. Des mécanismes de coordination hybride, centrés sur les arrangements contractuels et les réseaux, sont mis en place pour limiter ces incertitudes transactionnelles. Les arrangements contractuels essentiellement implicites et les réseaux d’approvisionnement contribuent à fidéliser et asseoir la confiance entre les partenaires de l’échange. Ces mécanismes de coordination permettent, non seulement de combler la faiblesse de la circulation de l’information, mais également de pallier aux risques relatifs aux fraudes sur la qualité, à la forte saisonnalité de l’offre (incertitude de l’approvisionnement) et de la demande (faible revenus des consommateurs). La limitation des incertitudes transactionnelles nécessite cependant l’apport complémentaire de dispositifs publics aux mécanismes privés existants.

Mots clés : Lait — Commercialisation — Sénégal — Conditions économiques

Présentation (SUDOC-ABES)

Version intégrale

Page publiée le 23 février 2008, mise à jour le 16 octobre 2018